ENTRETIEN. "Les clubs rompent avec l'équité sportive" en créant la Super Ligue, estime l'historien Paul Dietschy

Adrien Hemard
·1 min de lecture

Professeur d'histoire contemporaine à l'université de Franche Comté, et spécialiste de l'histoire du football, Paul Dietschy revient sur le tournant historique que traverse le monde du ballon rond, avec l'annonce de la création de la Super Ligue, une compétition fermée mise sur pied par 12 clubs parmi les plus riches d'Europe et du monde. L'occasion de prendre un peu de hauteur après l'annonce de la création d'un Super Ligue européenne.

Le dimanche 18 avril restera-t-il dans l’histoire du sport ?
Paul Dietschy : "C’est historique parce que pour la première fois ce sont des clubs qui annoncent la création d’une compétition européenne. Jusqu’ici, c’était un projet mais là, ils franchissent le Rubicon et sont prêts à supplanter la Ligue des champions. Cette volonté affichée, assumée est historique. Cela rappelle les débuts du football fin XIXe siècle lorsque les clubs ont créé leurs ligues nationales parallèles aux fédérations afin de pouvoir devenir professionnels. Le but est de tirer un maximum de revenus, d’écarter les plus petits clubs, et de constituer un format compatible avec leur modèle économique. En fait, la logique qui anime cette Super Ligue est celle qui rythme l’histoire du football européen depuis la fin du XIXe siècle".

"Le but...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi