Enzo Couacaud rejoint Novak Djokovic au deuxième tour de l'Open d'Australie

Enzo Couacaud (S. Boué/L'Équipe)

Net vainqueur du Bolivien Hugo Dellien (6-4, 7-5, 6-0) mercredi, le qualifié français Enzo Couacaud défiera Novak Djokovic jeudi au deuxième tour de l'Open d'Australie.

Enzo Couacaud s'est offert un beau cadeau, mercredi à Melbourne, en surclassant Hugo Dellien (6-4, 7-5, 6-0) : l'opportunité de défier l'un des plus grands joueurs de l'histoire, Novak Djokovic, très vraisemblablement sur la Rod Laver Arena, jeudi, au deuxième tour de l'Open d'Australie.

Le Mauricien de 27 ans a pourtant connu une entame difficile avec un break d'entrée en faveur de son adversaire. Mais son tennis complet, ses variations, sa capacité à conclure les points au filet (21/32 sur l'ensemble du match) ou à déposer de jolies amorties, et sa précision globale (30 coups gagnants pour seulement 14 fautes directes) ont rapidement enrayé le jeu plus mécanique du Bolivien.

Grande première face à un top 10 jeudiLe qualifié français, qui s'en était sorti au tie-break du troisième set face à son compatriote Hugo Grenier (5-7, 7-5, 7-6 [3]) au premier tour des qualifications, a inscrit quatre jeux consécutifs et n'a plus jamais lâché sa proie. Son engagement perdu en début de deuxième manche ne l'a pas perturbé puisqu'il est immédiatement revenu à hauteur en profitant des nombreuses fautes directes de Dellien (40 au total).

lire aussi : Couacaud : « Des coaches m'ont dit : ''T'es un joueur de Futures, reste là où t'es'' »

À 5-5, Couacaud a de nouveau fait parler sa main pour déposer une belle amortie ou claquer une volée précise. Assez pour réussir le break puis conclure le set sur un jeu blanc lors duquel il aura tenté et réussi trois nouvelles amorties. Essoré et à bout de nerfs, Dellien a sombré au troisième set. Le 131e mondial n'a marqué que trois points sur les trois premiers jeux. Avec un double break d'avance rapidement en poche, Couacaud a tranquillement poursuivi son récital, achevé par un retour de revers dans le filet du Bolivien.

Jeudi, le 191e mondial défiera donc Djokovic, impérial mardi contre Carballes Baena. C'est la première fois de sa carrière qu'il affrontera un joueur du top 10, lui dont le plus gros succès en termes de classement remonte à octobre 2014 au Challenger de Rennes où il avait battu Robin Haase, alors 73e à l'ATP, en quarts de finale.

lire aussi : Le tableau hommes de l'Open d'Australie