Equateur: le président de la Fédération viré pour avoir trop payé Jordi Cruyff

RMC Sport

Pendant que la plupart des instances nationales et internationales continuent de préparer la reprise du football en marge de l'épidémie de coronavirus, la Fédération équatorienne en a profité pour se restructurer.

Ce vendredi, la FEF a ainsi annoncé le départ de son président Francisco Egas en raison de "violations constantes" des règles statuaires et de décisions trop souvent prises unilatéralement sans tenir compte de l'avis du conseil d'administration. Rétrogradé à la troisième place de la Fédération, Francisco Egas voit Jaime Estrada, son ancien vice-président, lui succéder.

>> Le sport face au coronavirus, les dernières infos en direct

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Une fortune pour recruter Cruyff

L'ancien président est notamment accusé d'avoir explosé le budget prévu pour le recrutement d'un nouveau sélectionneur. Malgré quatre millions de dollars (3,7 millions d'euros) disponibles, Francisco Egas a finalement déboursé beaucoup plus pour convaincre Jordi Cruyff de prendre les rênes de l'équipe nationale en janvier dernier.

"Notre surprise a été d'apprendre que la décision du conseil d'administration n'avait pas été respectée, indique la résolution du conseil d'administration statuant sur l'avenir de la Fédération. Le montant des contrats s'élevait à près de six millions de dollars (5,5 M€)."

Zéro match pour Cruyff et pas de réduction de salaire

La FEF a consenti à un gros effort financier pour recruter le fils de Johan Cruyff et y...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi