Equipe de France Espoirs, Sylvain Ripoll : "Avec Augustin, la page est tournée"

Goal.com

Sylvain Ripoll, le sélectionneur de l'équipe de France Espoirs, était présent lors du point presse ce lundi à Clairefontaine. Il a évidemment été question des deux matches à venir, vendredi au Kazakhstan et mardi prochain au Monténégro. Des rendez-vous que les Bleuets abordent après un sans-faute (cinq victoires en autant de matches).

Deschamps : "On attend plus de nous"

De quelle manière abordez-vous ce rassemblement avec deux déplacements assez lointains ?

Sylvain Ripoll : C'est vrai qu'on a deux déplacement assez lointains. L'idée, c'est de retrouver le groupe et de reprendre le fil de notre histoire. Entre le dernier rassemblement de novembre et le mois de mars, il s'est passé un certain temps. Il faut très vite qu'on ait de nouveau les idées claires et qu'on reprenne les principes qui étaient les nôtres sur le terrain et en dehors.

Comment est l'état de forme de votre groupe à ce stade avancé de la saison ?

Il y a pas mal de fatigue parce qu'on avait pas moins de douze joueurs qui jouaient hier (dimanche). On a aussi deux joueurs (Larsonneur, Boscagli) qui n'arriveront que demain parce qu'ils jouent ce soir. On va les laisser récupérer.

"Aouar ? On prendra les bonnes décisions"



Qu'en est-il d'Houssem Aouar qui a fait un petit malaise dimanche soir ?

On a des échanges avec Lyon et Houssem (Aouar). Il a été assez malade la semaine dernière. Il a joué hier (dimanche). On l'a vu assez fatigué voire exténué par rapport au combat qu'ils ont eu à livrer. On va utiliser la journée d'aujourd'hui pour faire un bilan précis de tout ça et on prendra les bonnes décisions en fonction de ça, même s'il ne nous a pas rejoint ce midi.

C'est un gros plus de l'avoir dans cette équipe de France...

Houssem est sur une progression. Il vit beaucoup de bons moments avec l'Olympique Lyonnais cette année. Comme beaucoup de très bons joueurs, il a une capacité à s'adapter. Il a sûrement une préférence entre le côté et l'axe, mais l'important c'est qu'il soit performant là où on a besoin de lui. C'est un joueur à fort potentiel qui va être important pour la campagne des Espoirs.

Jean-Kévin Augustin
Jean-Kévin Augustin

Jean-Kévin Augustin fait son retour. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à faire à nouveau appel à lui ?

La première chose, c'est qu'il est performant. Même s'il n'était pas avec nous lors des derniers rassemblements, il fait partie des joueurs qu'on suit depuis le début de la saison. Il est dans une très bonne période avec Leipzig. Il a su gagner du temps de jeu, il est performant et fait de très bonnes choses.

Votre altercation avec lui, c'est du passé...

Ce qui s'est passé est passé. Il s'est excusé, les choses ont été clarifiées et aujourd'hui on tourne la page. Le cadre et les règles restent d'actualité. On va se concentrer sur les deux matches qui arrivent, tous ensemble, pour etre bien prêts et prendre le maximum de points.

L'absence de Martin Terrier peut-elle handicapé votre équipe pour les deux matches à venir ?

C'est un bon joueur qui n'est pas avec nous. Martin (Terrier) a su poser son emprunte sur notre parcours. Il a été très performant, très efficace. Pour des raisons médicales (blessé), il ne peut pas être avec nous, mais on a des ressources au sein du groupe pour pallier à ce type de situation.

"Bernardoni a fait le bon choix"



Vous avez débuté la campagne avec deux gardiens (Bernardoni, Kamara). Quel regard portez-vous sur les performances de Paul Bernardoni ?

Déjà, je pense que Paul (Bernardoni) a fait le bon choix. Il est passé par des moments difficiles et il a eu l'intelligence de repartir dans un bon club de Ligue 2, avec un bon entraîneur et qui fait une très bonne saison. Ce n'est pas un hasard si Paul fait une saison très solide, une saison dont il avait besoin pour se relancer. Il est sur une très bonne dynamique avec Clermont, les matches du dernier rassemblement ont été très performants. C'est un élément important de la sélection.

À l'inverse, Bingourou Kamara est dans une situation plus délicate avec Strasbourg. Cela peut-il mettre en péril sa place avec les Espoirs ?

Je ne sais pas ce qui va se passer. Bingourou a traversé un moment moins bien, ça peut arriver. Une saison n'est pas linéaire, une carrière non plus. À lui de se reconcentrer, d'être à nouveau performant et de retrouver ce qui lui avait permis de signer à Strasbourg. C'est tout ce qu'on lui souhaite.

Avez-vous dû adapter votre programme avec l'enchaînement de deux rencontres à l'extérieur ?

On est obligés de tenir compte du temps de déplacement, des conséquences de ces déplacements, du décalage horaire qu'il peut y avoir. Par rapport à ça, on a fait des choix. Notamment celui de rester le moins longtemps possible au Kazakhstan.

Benjamin Quarez, à Clairefontaine

Que lire ensuite

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages