Equipe de France féminine - Les maux après les mots en vue de France-Autriche

Thierry Tazé-Bernard
·1 min de lecture

Une accélération, et un arrêt, net, avec la main derrière la cuisse gauche. Elle s'assoit sur la pelouse, pour ne pas aggraver la blessure. L'image ne laisse pas place aux doutes. Ce vendredi soir, Eugénie Le Sommer, meilleure buteuse de l'histoire de l'équipe de France (86 buts en carrière), est touchée. Elle doit abandonner ses coéquipières de Lyon dans le choc au Parc des Princes contre le PSG au bout de 28 minutes de jeu. Sans elle, son OL va s'incliner pour la première fois depuis 4 ans, et 80 matches de D1 féminine. La double peine. Car si Jean-Luc Vasseur, son entraîneur, a évoqué une "élongation", les examens devront donner plus de précisions quant à la gravité de cette blessure. Une chose est certaine : l'attaquante est incertaine pour le match si important de l'équipe de France contre l'Autriche, vendredi prochain, dans la quête de la qualification à l'Euro 2022.

Un caillou de plus dans la chaussure de Corinne Diacre, qui en avait déjà pas mal depuis l'explosion de "l'affaire Henry", voici moins d'une semaine.

Autre problème pour la sélectionneuse de l'équipe de France, la blessure d'une autre de ses...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi