Equipe de France : Racisme, Le Graët... Après la sortie de Mbappé, la polémique enfle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La relation entre Kylian Mbappé et Noël Le Graët se tend. Opposés sur les questions liées aux droits à l'image, les deux hommes ont eu un échange tendu à travers médias interposés. Au centre des discussions, les insultes racistes reçues par l'international français après son penalty raté à l'Euro. Vice-président de SOS Racisme, Hermann Ebongue a tenu à prendre la défense de la star parisienne.

Tout est parti d'une déclaration de Noël Le Graët dans les colonnes du JDD. Le président de la FFF faisait alors référence au penalty raté par Kylian Mbappé lors du dernier Euro face à la Suisse : « Je l’avais reçu après l’Euro, il trouvait que la Fédération ne l’avait pas défendu après son penalty raté et les critiques sur les réseaux. On s’était vus cinq minutes dans mon bureau. « Je n’ai pas voulu dure ça, au contraire, vous avec toujours été très gentil. » Il était fâché, il ne voulait plus jouer en équipe de France – ce qu’il ne pensait évidemment pas. » Mais si le joueur avait pensé à stopper sa carrière internationale, c'était surtout en raison des insultes racistes sur les réseaux sociaux. « Oui enfin je lui ai surtout bien expliqué que c’était par rapport au racisme et NON au penalty. Mais lui considérait qu’il n’y avait pas eu de racisme… » a répondu Mbappé sur Twitter. Un message envoyé dans un contexte tendu, alors que les deux hommes s'opposent déjà sur des questions liées au droit à l'image. Immédiatement interrogé par RMC Sport, Noël Le Graët avait essayé de désamorcer la polémique…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles