Equitation - CM - Finale - McLain Ward rayonne, les Français font grise mine à la finale de Coupe du monde d'Omaha

L'Equipe.fr
Si l'Américain McLain Ward a renforcé sa mainmise sur la finale de la Coupe du monde de saut d'obstacles, les Français, eux, ont été à la peine, dans la nuit de vendredi à samedi à Omaha (Etats-Unis), perdant sans doute toute chance de monter sur le podium.

Si l'Américain McLain Ward a renforcé sa mainmise sur la finale de la Coupe du monde de saut d'obstacles, les Français, eux, ont été à la peine, dans la nuit de vendredi à samedi à Omaha (Etats-Unis), perdant sans doute toute chance de monter sur le podium.Il avait flambé d'entrée, remportant l'épreuve de vitesse du premier jour. McLain Ward a enfoncé le clou, cette fois lors de l'épreuve au chronomètre, avec barrage. S'imposant à nouveau sur HH Azur, devant le Belge Grégory Wathelet et le Suisse d'origine française Romain Duguet, il a frappé les esprits. Même s'il reste sous la menace directe de ces deux concurrents, placés à trois et quatre points de lui. En d'autres termes, pour espérer s'imposer, Ward doit éviter toute faute, dans la nuit de dimanche à lundi au cours de l'épreuve finale disputée en deux manches.Navet seule bonne surpriseEn revanche, côté français, ça ne veut décidément pas sourire. Déjà auteurs d'une épreuve de vitesse sans grand relief, les Bleus ont très probablement laissé derrière eux toute chance de monter sur le podium finale. La seule bonne surprise est venue d'Eric Navet. Le revenant (on ne l'avait plus vu en grand rendez-vous depuis les Jeux olympiques 2004) a pris la douzième place, avec son prometteur Catypso. Kevin Staut et Simon Delestre ont, eux, terminé aux vingtième et vingt et unième rangs. Un rien désabusé, Kevin Staut, champion olympique par équipes en titre, assurait : «Ce soir, je n'avais pas de cheval. Rêveur de Hurtebise HDC n'était pas avec moi. J'aurais pu tout aussi bien sortir avec seize ou vingt points (il a finalement été crédité de huit points de pénalité). Je n'ai pas d'explications.» Quant au quatrième Français, Olivier Robert, il a dû déclarer forfait, sa jument Quenelle du Py étant blessée à un antérieur.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages