Equitation - Elections fédérales - Serge Lecomte : « Onze points d'avance, c'est clair et net ! »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

À peine élu mardi pour une cinquième olympiade à la présidence de la Fédération française d'équitation, Serge Lecomte a souhaité tourner la page d'une campagne particulièrement longue et rude pour se consacrer à ses dossiers les plus urgents. Serge Lecomte a réagi, ce mardi, après avoir été réélu à la tête de la Fédération française d'équitation (FFE) au terme d'une campagne longue et rude. « Pendant cette campagne, j'ai connu des moments de moins bien, en raison notamment de toutes ces attaques et arguments biaisés autour de la question des violences sexuelles. C'était parfois difficile de faire face. Mais onze points d'avance face à mon adversaire (Anne de Sainte-Marie), c'est clair et net ! On n'a rarement vu ça dans une fédération. Donc, un grand merci à toutes celles et ceux qui m'ont renouvelé leur confiance. » M. Lecomte a établi les priorités de début de mandat. « A présent, la tenue des''Assises des territoires'' va être la première de mes priorités. Aujourd'hui, les clubs ont le sentiment d'être trop éloignés de la fédération.''Personne ne nous parle'', estiment certains de leurs responsables. De fait, nos relais régionaux ont quasiment disparu. Nous devons trouver des solutions pour y remédier. » Le président de la FFE a tenu à rappeler la situation économique de son institution, qui pourrait être fragilisée en raison du Covid-19. « La situation est complexe et dangereuse. La bonne approche n'est pas de se dire :''Il y a de l'argent. On s'en sortira'' (la FFE dispose d'un budget d'une quarantaine de millions d'euros dont un million trois cent mille euros seulement de subventions). Nous pourrions très vite nous retrouver dans une situation financièrement délicate. Il faut donc continuer à négocier avec les pouvoirs publics pour ressortir par le haut de cette crise. » lire aussi Retour sur un second tour sous haute tension