Equitation - TAS - Le TAS confirme la suspension des Emirats arabes unis

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé la suspension de la fédération équestre des Emirats arabes unis (EAU) jusqu'à fin décembre. Dans le bras de fer opposant la fédération internationale d'équitation à la fédération des Emirats arabes unis, le Tribunal arbitral du sport s'est rangé du côté de la FEI, maintenant la suspension infligée jusqu'à fin décembre. En revanche, la suspension plus longue pour la discipline endurance semble avoir été écartée. Le 24 septembre, la FEI avait annoncé sa décision de suspendre la fédération des EAU, à la suite d'une enquête détaillée sur les circonstances entourant deux événements nationaux d'endurance en janvier et février 2020 : la Coupe du Sheikh Mohammed et la Coupe du Président. Elles auraient dû être organisées en tant que compétitions d'endurance internationale, car le nombre d'athlètes étrangers dépassait de loin le quota autorisé pour les événements nationaux. lire aussi L'actualité de l'équitation Réagissant à cette sanction, la fédération des EAU avait rendu public un contre-argumentaire et annonçait son intention de se tourner vers le TAS. Ce dernier a donc donné raison à la FEI. Du coup, toutes les compétitions équestres restent interdites dans les Emirats arabes unis dans ce pays et ses ressortissants ne peuvent prendre part à des concours où qu'ils soient dans le monde jusqu'à la fin de l'année. Pour autant, la décision du TAS ne valide pas intégralement celle de la FEI. Celle-ci avait annoncé un calendrier de suspension en deux temps : pour toutes les disciplines jusqu'au 31 décembre 2020 et jusqu'au 31 mars 2021 pour l'endurance. Ce second point n'est pas évoqué par le TAS, donc la saison d'endurance devrait pouvoir reprendre aux EAU en janvier.