Equitation - violences sexuelles - La candidate Anne de Sainte Marie reçue au ministère pour évoquer la lutte contre les violences sexuelles

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Candidate déclarée à la présidence de la fédération française d'équitation, Anne de Sainte Marie a été reçue par la ministre déléguée chargée des Sports, Roxana Maracineanu, pour développer son programme en matière de lutte contre les violences sexuelles. Une heure et demie durant, la seule candidate déclarée pour l'heure à la présidence de la FFE, Anne de Sainte Marie, a notamment été invitée par Roxana Maracineanu à présenter son programme en matière de prévention des violences sexuelles. « Nous avons pu aborder amplement ce sujet majeur ainsi que d'autres. Ce fut une discussion constructive », a déclaré Anne de Sainte Marie au site équestre Grand Prix. lire aussi Violences sexuelles : mission d'inspection à la FFE Après avoir diligenté une mission d'inspection à la FFE, mi-novembre, la ministre avait annoncé à l'Agence France Presse son intention de « rencontrer tous les candidats » à la présidence des « fédérations les plus mises en cause pour des cas de violences sexuelles », notamment celles des sports de glace, de judo et d'équitation. Début juin, Serge Lecomte, président de la FFE depuis 2004, avec une brève parenthèse en 2005, avait été invité par l'ancienne nageuse à s'expliquer sur l'affaire Loïc Caudal (du nom d'un enseignant équestre s'étant rendu coupable de faits de pédophilie) et à présenter les mesures prises par la FFE.