Eric Dier (Angleterre) : « On peut s'amuser sans boire de l'alcool »

Eric Dier s'est exprimé face aux médias ce samedi. (P. Chesterton/EXPA/Focues Images/Presse Sports)

Ce samedi, en conférence de presse, le défenseur anglais Eric Dier a réagi à l'interdiction de vente d'alcool aux abords des stades de la Coupe du monde. Il espère que, malgré cette privation, les supporters des Trois Lions pourront s'amuser en tribunes grâce aux belles prestations de leur sélection.

Comme l'avait fait son coéquipier Aaron Ramsdale la veille, Eric Dier a donné son avis ce samedi, en conférence de presse, sur l'interdiction, annoncée vendredi, de la vente d'alcool autour des huit stades de la Coupe du monde au Qatar. Le défenseur anglais de 28 ans a indiqué en souriant : « Tout d'abord, j'aime à penser qu'on peut s'amuser sans boire de l'alcool. C'est important de le dire. ».

Puis Dier a précisé : « Et comme Aaron l'a dit, c'est à nous, sur le terrain, d'apporter de la joie aux supporters. J'ai ressenti ça dans tous les matches que j'ai disputés, l'ambiance (en tribunes) dépend du style de jeu qui est proposé. Donc c'est à nous, et à toutes les équipes du tournoi, de pratiquer un football excitant. C'est ce qui va générer de belles ambiances dans les stades ».

lire aussi : Infantino : « Je me sens gay, handicapé, travailleur immigré »

Par ailleurs, le joueur de Tottenham a été interrogé au sujet de la conférence de presse polémique donnée un peu plus tôt par Gianni Infantino mais il a refusé de réagir à ce sujet : « Je n'ai rien vu ou entendu de cette conférence de presse. On m'en a parlé mais je n'ai pas eu l'occasion de la voir ».

« On est des footballeurs, pas des politiciens »Enfin, Dier a confié une forme de lassitude à devoir donner son opinion sur des questions extra-sportives : « C'est difficile pour nous les joueurs. On vient ici et on est interrogé sur ce genre de sujets. Je me doutais que j'aurais ce type de questions aujourd'hui. Par exemple, cette Coupe du monde a été attribuée au Qatar en 2016, j'avais 16 ans à l'époque (NDLR : elle a été attribuée en 2010), c'est très difficile pour moi d'en parler [...]. C'est une Coupe du monde et nous sommes tous fiers de représenter l'Angleterre en jouant au football. À la fin du compte, on est des footballeurs, pas des politiciens ».

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde