Eriksen aux enfers, et revenu

·1 min de lecture

Ce qui nous arrive n'arrive qu'à nous. Mais ce que nous pensons, nous sommes rarement les seuls à le penser. Quand Christian Eriksen s'est effondré sous nos yeux, le 12 juin 2021, dès le troisième match de la compétition, quelque chose de brutal et d'irréversible s'est passé. Après une année d'hôpitaux et de décompte angoissant, on lui avait fermé la porte pour un mois. Mais la compétition à peine commencée, la mort était de retour. Elle était passée par la fenêtre. Quand ses camarades ont entouré le corps de leur meneur d'une tendre chorégraphie — l'image est toujours bouleversante —, les sanglots sont montés, c'est vrai. Sur leurs joues. Sur les nôtres. Étrange communion. On ne voulait pas voir et pourtant on regardait. On ne voulait pas savoir et pourtant on savait.

Le capitaine finalement ressuscité, le match était parvenu à son terme quelques heures plus tard. Et plutôt que de regretter la défaite contre la…

undefined

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles