Erosion du littoral : un Français invente un filet unique au monde capable de reconstruire des dunes sous-marines

Un inventeur français a mis au point un filet, unique au monde, capable de capter une partie du sable qui le traverse pour reconstruire des dunes sous-marines. Un outil efficace dans la lutte contre l'érosion des plages.

C’est une toute nouvelle approche pour la lutte contre l’érosion des plages qu’un inventeur français est en train de développer un peu partout dans l'Hexagone. Témoin de l’inefficacité des ouvrages de défenses dures - comprenant les brises-lames ou les épis rocheux, l'un protégeant une plage de la force des vagues, l'autre limitant les courants et flux sédimentaires - Dominique Michon a développé le dispositif S-ABLE. En développement depuis une vingtaine d’années, le procédé destiné à contrôler le transport du sable en milieu côtier est de plus en plus convoité par les municipalités inquiètes pour leur littoral.

"Les dégâts de la tempête Xynthia m'ont interpellés"

Ancien pêcheur professionnel, l’inventeur a enseigné dans un lycée maritime où il profitait de son temps libre pour inventer des outils à partir de filet de pêche disponible dans l’établissement. “Après plusieurs brevets d’inventions, notamment pour améliorer la pêche à la palangre (beaucoup moins impactante pour la biodiversité, ndlr), c’est en 1999 que j’ai décidé de breveter mon système “S-Able” pour permettre de remédier au problème d’érosion des plages de manière durable et sans impact négatif sur l’environnement”, raconte Dominique Michon à Sciences et Avenir.

Après plusieurs tests, le projet sera mis en suspens, pour ressurgir 10 ans plus tard. “Les dégâts provoqués par le passage de la tempête Xynthia (tempête ayant frappé la France les 27 et 28 février 2010, nldr) sur la côte vendéenne m’ont interpellés sur l’efficacité des ouvrages de défenses en dur contre les submersions, interpelle l’inventeur. J’ai donc décidé de reprendre le projet entamé quelques années auparavant, encouragé par le Cerema (le Centre d'Etudes et d'Expertise sur les Risques, l'Environnement, la Mobilité et l'Aménagement, ndlr) pour essayer de remédier aux différents problèmes liés à l’érosion de nos plages.”

Dominique Michon devant une maquette de son invention. (source : Émilien Vicens/Actu Perpignan)

Un filet qui engrai[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles