Esapekka Lappi prend la tête du rallye de Sardaigne, Pierre-Louis Loubet troisième

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Esapekka Lappi est le leader en Sardaigne. (Toyota Gazoo Racing)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au terme d'une première journée écourtée de deux spéciales, Esapekka Lappi (Toyota) est rentré à Alghero en leader du rallye de Sardaigne, sept dixièmes devant Ott Tänak (Hyundai). Pierre-Louis Loubet (Ford Puma) est toujours troisième. Adrien Fourmaux (Ford Puma) occupe la sixième place.

La première journée du rallye de Sardaigne s'est terminée en queue de poisson vendredi. Les deux dernières spéciales de la journée ont été annulées par les organisateurs, amputant le parcours de près de 28 km (sur 133 km prévus). C'est donc Esapekka Lappi qui est le leader au terme de cette première journée.

Le Finlandais, qui remplace Sébastien Ogier chez Toyota sur les manches où le champion du monde en titre est absent, avait pris la tête au terme de la 7e spéciale du rallye (et donc dernière de vendredi) à Ott Tänak, qui était pourtant le mieux parti le matin. Mais l'Estonien a connu des problèmes de transmission sur sa Hyundai à quelques kilomètres de l'arrivée de ce chrono et était sans doute soulagé de ne pas avoir à parcourir un km de plus en compétition avant de repasser par le parc d'assistance.

Evans abandonne, Neuville loin derrière

Pierre-Louis Loubet a, lui, continué de profiter de sa position sur la route. Il a brièvement échangé sa position avec Craig Breen, son coéquipier chez M-Sport (Ford), reprenant finalement la troisième place pour quatre dixièmes (à 15''1 du leader pour le Français). C'est même un combat à trois qui se dessine en vue du podium puisque Dani Sordo (Hyundai) pointe à une seconde seulement de Loubet. Adrien Fourmaux (Ford) occupe, lui, une solide sixième place (+26'').

lire aussi

Qui pour arrêter Kalle Rovanperä, large leader du Championnat du monde des rallyes ?

Leader du Championnat, Kalle Rovanperä (Toyota) a souffert en ouvrant la route et ne pointe qu'à la 8e place (+1'13) alors que Thierry Neuville (Hyundai) tente de rouler à fond après avoir perdu, a priori, toute chance de victoire après un problème de transmission vendredi matin. Le Belge pointe à 2'07'' de la tête. Lors de cette même boucle matinale, Elfyn Evans (Toyota) a été contraint à l'abandon.

lire aussi

Toute l'actualité de la WRC

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles