Esapekka Lappi (Toyota) mène la charge derrière Ott Tänak (Hyundai), leader du Rallye de Finlande

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Lappi tente de suivre le rythme de Tänak sur les spéciales du Rallye de Finlande. (Toyota/McKlein/Toyota gazoo racing / mcklein)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Etincelant en fin de journée, le pilote Toyota Esapekka Lappi est revenu à 3''8 de l'Estonien Ott Tänak, leader du Rallye de Finlande depuis le début de la journée.

Ça promet. La bagarre dans laquelle se sont lancés Ott Tänak et Esapekka Lappi devrait être intense jusqu'au bout... ou jusqu'à ce que l'un des deux parte à la faute car à ces vitesses folles (126,3 km/h de moyenne pour l'Estonien depuis le départ) le premier écart de conduite sera rédhibitoire.

lire aussi

Les résultats du Rallye de Finlande

Pointé à 6''2 de Tänak après l'ES 6, Lappi a grignoté son retard lors de la dernière boucle de quatre spéciales, pour achever la journée à 3''8 de la Hyundai. « La voiture a été incroyable toute la journée et mon pilotage a également été très bon. On a élevé notre niveau cet après-midi et la bagarre devrait être sympa demain (samedi). » Au volant d'une Hyundai qu'il parvient à emmener à une vitesse qu'il ne soupçonnait pas lui-même avant le départ, Tänak se disait vidé à l'issue de cette étape intense. « Mes batteries sont à plat. C'est l'heure d'aller au lit. »

Vainqueur ici l'an dernier, Elfyn Evans complète le podium provisoire, à 19''3 du leader. Il est suivi de près (1''7) par une autre Yaris, celle du leader du championnat Kalle Rovanperä, handicapé par sa position d'ouvreur sur cette première journée de course. « Pas de regret, j'ai sorti la grosse attaque, j'étais à fond partout », résumait le Finlandais, qui a frôlé la correctionnelle dans la dernière spéciale du jour.

lire aussi

Toute l'actualité du rallye

Cinquième, Craig Breen a pris le temps de lâcher le volant de sa Ford Puma alors qu'il était à près de 200 km/h pour saluer des spectateurs idéalement placés en bord de route ! Côté français, Pierre-Louis Loubet est huitième alors qu'Adrien Fourmaux accuse près de vingt minutes de retard après une casse de direction assistée ce matin.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles