Escalade - Alain Carrière président de la Fédération française de montagne et d'escalade

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Alain Carrière, ancien trésorier de la Fédération française de montagne et d'escalade, en est le nouveau président. Il l'a emporté face à Claude Chemelle, samedi, lors de l'Assemblée générale élective de la FFME. Alain Carrière (66 ans), ancien directeur d'une école d'ingénieur, est le nouveau président de la Fédération française de montagne et d'escalade (FFME). Sa liste « Ensemble fédérons notre diversité » a recueilli 54,93 % des voix face à Claude Chemelle et sa liste « Cap 24 FFME » qui en totalise 45,07 %. Ancien trésorier de la fédération, Alain Carrière s'inscrit dans la continuité de l'ancien président Pierre You, qui va rejoindre la fédération internationale (IFSC). Depuis plusieurs semaines, la tension était palpable entre les deux listes et notamment sur le haut niveau. La liste de Claude Chemelle, qui proposait notamment d'alléger la masse salariale en touchant le haut niveau, avait suscité l'inquiétude de bon nombre de salariés au sein de la fédération. Un débat entre les deux candidats avait ainsi été organisé le 18 mars dernier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

35 grimpeurs, dont Julia Chanourdie et les frères Mawem Bassa et Mickaël, qualifiés pour les JO de Tokyo, s'en étaient aussi mêlés en signant, le 29 mars, une lettre ouverte adressée aux candidats. « Certains discours exprimés à l'occasion de cette campagne nous inquiètent. Nous avons lu que le haut niveau coûtait trop cher à la fédération et qu'il faudrait réduire ces budgets. Nous avons entendu que notre staff était trop fourni et qu'il serait nécessaire de se séparer de certains de nos entraîneurs », avaient-ils écrit. lire aussi Toute l'actualité de l'escalade