Escalade - Mondiaux - Les Mondiaux d'escalade sans Janja Garnbret, Adam Ondra ou Julia Chanourdie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En l'absence de Bassa Mawem (blessé), Anouck Jaubert (retraite) et Julia Chanourdie (repos), Mickaël Mawem sera le seul grimpeur olympien français à participer aux Championnats du monde d'escalade à Moscou, du 16 au 21 septembre. Les stars Janja Garnbret ou Adam Ondra seront aussi absents.

Après Tokyo cet été, peu de grimpeurs olympiens seront du voyage à Moscou. Beaucoup ont préféré déclarer forfait pour ces Championnats du monde, du 16 au 21 septembre, privilégiant du repos après une saison olympique chargée.

Un seul médaillé des JO est annoncé dans la capitale russe : l'Autrichien Jakob Schubert, en bronze à Tokyo et récent vainqueur du général de la Coupe du monde de difficulté (sans même participer à l'ultime étape à Kranj). La championne olympique, récente vainqueure de la Coupe du monde de difficulté, Janja Garnbret, comme le Tchèque Adam Ondra, n'iront pas en Russie.

Mickaël Mawem, seul olympien bleu
Côté français, un seul olympien s'envolera pour Moscou : Mickaël Mawem, champion d'Europe de bloc en 2019 et finaliste des JO. Bassa Mawem, double vainqueur de la Coupe du monde vitesse, est toujours en rééducation, et Anouck Jaubert, médaillée de bronze des derniers Mondiaux, a vécu sa dernière compétition avec les JO, comme elle l'avait annoncé et a rangé ses chaussons de compétition.

lire aussi
M. Mawem, 5e des JO : « Ça s'est joué à rien »

Julia Chanourdie, qui n'a pas passé l'étape des qualifications, a préféré faire l'impasse sur les derniers rendez-vous de la saison. « J'ai peu grimpé depuis les JO, explique-t-elle. La reprise n'est pas évidente puisque j'ai du mal à retrouver l'envie, et je ressens pas mal de petites douleurs. [...] Après les JO, j'ai vraiment ressenti un épuisement physique et mental. [...] J'ai décidé de ne pas participer aux compétitions restantes. Cela va me permettre de tranquillement retrouver le plaisir, et la motivation pour les futurs projets en falaise. »

Il faudra cependant compter sur la jeunesse tricolore, avec notamment les espoirs de la discipline Oriane Bertone (deux fois sur le podium cette saison en Coupe du monde de bloc), Mejdi Shalck (en argent en Coupe du monde à Salt Lake City) et Paul Jenft. Mais aussi Fanny Gibert, 3e mondiale en bloc en 2019.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles