Escalade - Streaming-live de la CdM : surprenant retour en arrière de l'IFSC

L'Equipe.fr
Face au tollé provoqué par son annonce de la fin de la gratuité du streaming-live des finales de coupes du monde d'escalade, le 6 avril dernier, la fédération internationale d'escalade (IFSC) a opéré un surprenant retour en arrière ce mercredi 12 avril : le dispositif de retransmission restera - finalement - en libre consultation sur internet.

Face au tollé provoqué par son annonce de la fin de la gratuité du streaming-live des finales de coupes du monde d'escalade, le 6 avril dernier, la fédération internationale d'escalade (IFSC) a opéré un surprenant retour en arrière ce mercredi 12 avril : le dispositif de retransmission restera - finalement - en libre consultation sur internet.Nous vous parlions le 6 avril dernier de la décision de l'IFSC de rendre payant son service de streaming-live des phases finales des coupes du monde d'escalade. Une décision qui a soulevé un véritable tollé au sein de la communauté de l'escalade, allant jusqu'à pousser les compétiteurs de la première étape de la Coupe du monde de bloc de Meiringen (SUI) à brandir un carton rouge, jeudi 6 avril, lors de la présentation des délégations.« Nous avons fait une erreur et nous nous en excusons »Première décision prise par l'IFSC au lendemain de la fronde : diffuser gratuitement les phases finales de la première étape suisse de la Coupe du monde de bloc. En précisant, en outre, qu'ils allaient négocier avec FloSports, la société de production avec laquelle la fédération s'était engagée, pour qu'ils revoient leur offre.Dans un communiqué pour le moins surprenant diffusé mercredi 12 avril, l'IFSC va beaucoup plus loin, puisqu'elle fait tout simplement demi-tour, pour revenir à la situation qui était en place ces dernières années : une diffusion gratuite sur YouTube des phases finales de la Coupe du monde. Une déclaration qui commence par ces mots : « nous avons fait une erreur et nous nous en excusons ».L'IFSC assure, par ailleurs, que, « le deal - bien qu'annoncé - n'avait pas été signé, et ainsi, n'avait pas été conclu. » Et de terminer par un slogan pour le moins rassembleur : « Continuons de grimper ensemble. »

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages