Escrime CM Epée - Bardenet deuxième à Berne et triplé féminin à Tallinn

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Tombeur du champion olympique en titre Romain Cannone au tour précédent, Alexandre Bardenet s'est incliné en finale, samedi à Berne, face au Vénézuélien Ruben Limardo Gascon, champion olympique 2012. Triplé chez les filles à Tallinn. Épreuve de lancement de la Coupe du monde à l'épée hommes, le rendez-vous suisse de Berne était très attendu, un peu plus de trois mois après les Jeux olympiques. Il a sacré le Vénézuélien Ruben Limardo Gascon, vainqueur en finale d'un épatant Alexandre Bardenet (15-7). Épatant, car auparavant, à l'occasion d'une demi-finale aux allures de revanche après le circuit national d'octobre à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), première compétition depuis les JO de Tokyo où Cannone avait battu Bardenet d'une touche (15-14), le champion du monde par équipes 2019 avait écarté le golden-boy de Tokyo sur le score de 15 touches à 9. Une performance d'autant plus intéressante que Cannone avait broyé en huitièmes de finale (15-6) le Suisse Max Heinzer (15-6), vice-champion du monde par équipes 2017. Alexandre Bardenet « Romain (Cannone) est un ami. On partage la même chambre, mais en piste, on ne se fait pas de cadeaux » « J'adore tirer contre Romain, a déclaré Bardenet, notamment bronzé en Coupe du monde à Berne en novembre 2019 et vainqueur en janvier 2019 à Heidenheim, mais aussi vainqueur en huitièmes de finale, samedi, d'un autre Français : Yannick Borel (15-9). Romain est un ami. On partage la même chambre, mais en piste, on ne se fait pas de cadeaux. Face à lui, je me suis souvenu de Livry et j'ai essayé d'en tirer les enseignements. Le mois dernier, il m'avait mené d'entrée. Là, j'ai attaqué de suite et mes attaques rentraient bien. » Match intense donc, mais dont Bardenet n'a pas payé physiquement le prix ensuite lors de la finale. « Non, non, confirme-t-il. Peut-être même que je me sentais trop bien. Je ne l'avais jamais tiré. Je savais qu'il avait quelques petits soucis physiques. J'ai donc essayé de jouer cette carte, mais je me suis un peu trop précipité, mes attaques ont échoué. J'ai donc un peu un goût amer, après cette''volée'' prise face à lui. Ceci étant, un podium en Coupe du monde, je prends sans problème. » Côte staff technique, c'est la satisfaction dans la mesure où, avant Berne, personne ne savait exactement ce qu'il en était des forces internationales en présence. « Tout le monde était là, assure Hugues Obry, l'entraîneur en chef des Bleus. Nous, on ne savait pas trop où nous en étions. Clairement, on est dans le vrai. Physiquement, ça tient. » Chez les femmes, un podium franco-français À noter : la défaite au deuxième tour du champion olympique par équipes 2016 et mondial 2019 Daniel Jérent, engagé dans un bras de fer avec l'AFLD concernant les suites d'un contrôle positif datant de novembre 2020 et écarté samedi par le Hongrois Daniel Berta (15-11). Chez les filles de l'épée, les Françaises ont fait fort aussi à l'occasion d'une étonnante finale franco-française opposant Marie-Florence Candassamy, argentée en solo à l'Euro 2014 et 2019, à Joséphine Jacques André Coquin, bronzée à l'Euro 2014, la victoire revenant à la seconde (15-11). Jacques André Coquin s'était déjà imposée en Coupe du monde. C'était à Leipzig en 2012. lire aussi toute l'actu de l'escrime Et comme un bonheur ne vient jamais seul, Alexandra Louis Marie, écartée en demi par Jacques André Coquin (15-11), est montée sur la troisième marche du podium. Un podium pour le moins inattendu dans la mesure où les filles de l'épée n'étaient pas parvenues à qualifier leur équipe pour les Jeux de Tokyo. Tallinn, comme Berne, était une épreuve non-sélective en vue des Championnats d'Europe (juin a Antalya, Turquie) et Mondiaux 2022 (juillet au Caire). Au programme dimanche : épreuves par équipes hommes (composition : Borel, Bardenet, Cannone, Fava) et femmes (Candassamy, Louis Marie, Luty, Vitalis). - Résultats HOMMES (Berne, Suisse)
Demi-finales
Bardenet - Cannone, 15-9
Limardo Gascon (VEN) - Santarelli (ITA), 10-9.
Finale
Limardo Gascon - Bardenet, 15-7.
Classement des Français
2. Bardenet, 3. Cannone, 7. Fava, 10. Borel, 29. Jérent, 43. Gally.
DIMANCHE
Epreuve par équipes.
FEMMES (Tallinn, Estonie)
Demi-finales
Candassamy - Isola (ITA), 15-9
Jacques André Coquin - Louis Marie, 15-11.
Finale
Jacques André Coquin - Candassamy, 15-11.
Classement des Françaises
1. Jacques André Coquin, 2. Candassamy, 3. Louis Marie, 6. Luty, 8. Rembi, 18. Vitalis, 61. Nabeth.
DIMANCHE
Epreuve par équipes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles