Escrime - CM - Epée - En Coupe du monde, l'épée française bredouille à Berne et Tallinn

·3 min de lecture

Chez les hommes (5e) et chez les femmes (7e), les équipes de France d'épée ont plié dès les quarts de finale en Coupe du monde à Berne (Suisse) et Tallinn (Estonie). Trois mois après les Jeux Olympiques de Tokyo et alors que le circuit Coupe du monde reprenait ses droits ce week-end, bien difficile de se faire une opinion claire quant à la hiérarchie internationale actuelle à l'épée. Ainsi, après cinq podiums individuels obtenus samedi (*), la France semblait pouvoir espérer un joyeux dimanche par équipes. Au lieu de quoi, les deux formations bleues - les hommes à Berne, les femmes à Tallinn - sont tombées en quarts de finale. (*) Berne : argent pour Alexandre Bardenet, bronze pour Romain Cannone.
Tallin : or pour Joséphine Jacques-André-Coquin, argent pour Marie-Florence Candassamy, bronze pour Alexandra Louis-Marie. On pourra toujours arguer que, face à l'Espagne pour les hommes ou la Corée du Sud pour les filles, l'épée bleue n'a alors cédé que d'une touche. On pourra aussi remarquer que les adversaires n'étaient pas identiques, la Corée du Sud (même dans une composition modifiée pour moitié par rapport à celle argentée à Tokyo) étant sur le papier un autre client que l'Espagne. lire aussi Bardenet deuxième à Berne et triplé féminin à Tallinn On pourra encore noter que les Bleues ont plié en match de classement face à l'Estonie qui, elle, alignait sa formation titrée à Tokyo. Mais précisément que faisait l'Estonie en match de classement ? Il n'en demeurera pas moins que jouer, une fois encore, à quitte ou double sur une ultime touche, comme l'escrime française a souvent tendance à le faire, est un jeu bien dangereux, surtout dans un paysage incertain. Se projeter sur les Championnats d'Europe d'Antalya « On voit bien que les Russes et les Hongrois vont être de gros clients cette saison », nous disait l'entraîneur national de l'épée hommes française Hugues Obry, samedi après l'individuel. Venu lui aussi pour y voir un peu plus clair, le technicien en chef de l'équipe conduite par le champion olympique en titre Romain Cannone n'est sans doute pas forcément beaucoup plus avancé. Sans doute, vingt-quatre heures plus tard, les Russes se sont imposés, mais d'extrême justesse face aux Espagnols (45-44), les Hongrois terminant, eux, au pied du podium. De leur côté, les épéistes russes ont disposé 43-37 des Allemandes, en finale à Tallinn. Et puis, que penser des équipes chinoises qui avaient opté, dans les deux cas, pour la politique de la chaise vide ? lire aussi Hugues Obry vise « deux médailles d'or à Paris » pour l'épée masculine Clairement, les conséquences de la saison passée grandement brouillée par les mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, ne sont pas encore effacées. Et il faudra sans doute encore plusieurs mois de travail acharné pour disposer d'un paysage plus lisible. En espérant que le calendrier ne soit pas chahuté, une fois encore. Tallinn et Berne étaient des épreuves non-sélectives en vue des Championnats d'Europe (juin a Antalya, Turquie) et des Mondiaux 2022 (juillet au Caire, Égypte). Les premières sélectives, aussi bien masculine que féminine, sont prévues en janvier à Doha (Qatar). lire aussi Toute l'actu de l'escrime Les résultats : Hommes par équipes (Berne, Suisse)
Quarts de finale :
Espagne - France, 45-44.
Matches de classement :
France - Italie, 45-36
France - Ukraine, 44-43 (m.s.).
Demi-finales :
Russie - Japon, 45-34
Espagne - Hongrie, 45-42.
Match pour la 3e place :
Japon - Hongrie, 45-34.
Finale :
Russie - Espagne, 45-44.
Classement de la France (Bardenet, Borel, Cannone, Fava) : 5e.

Femmes par équipes
(Tallinn, Estonie)
Quarts de finale :
Corée du Sud - France, 36-35.
Matches de classement :
Estonie - France, 37-36
France - Pologne, 45-36.
Demi-finales :
Allemagne - Italie, 32-31
Russie - Corée du Sud, 45-35.
Match pour la 3e place :
Italie - Corée du Sud, 45-33.
Finale :
Russie - Allemagne, 43-37.
Classement de la France (Candassamy, Louis Marie, Luty, Vitalis) : 7e.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles