Escrime - CM - Fleuret (H) - Lefort 7e du Challenge international de Paris, le titre pour le champion olympique Cheung Ka Long

·1 min de lecture
Escrime - CM - Fleuret (H) - Lefort 7e du Challenge international de Paris, le titre pour le champion olympique Cheung Ka Long
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un Challenge International de Paris remporté par le champion olympique des Jeux de Tokyo, le Hongkongais Cheung Ka Long, Enzo Lefort a terminé meilleur français (7e). La première épreuve de Coupe du monde depuis les Jeux de Tokyo, pour les fleurettistes, a confirmé un talent : Cheung Ka Long, 24 ans, a surfé sur son titre de Tokyo et survolé les derniers tours du Challenge International de Paris (CIP), ce samedi. Et le public de Coubertin, porte de Saint-Cloud, l'aura même vu triompher sans trembler face au fer de lance de l'arme en France, Enzo Lefort, écarté 15-9 en quart de finale. Le Guadeloupéen était malgré tout satisfait de sa journée et de cette septième place. « J'ai eu de bonnes sensations, a-t-il apprécié. Je suis resté quand même cinq mois sans la moindre compétition à soigner mon problème de genou. Ça se voit d'ailleurs sur ce dernier match, où je manque de rythme. » Arthrose et tendinopathie, la rançon de « 15 ans de haut niveau », en rigolait-il, lui avaient valu de disputer les JO sous anti-inflammatoires, en serrant les dents, porté par l'adrénaline. Après le titre par équipes, Lefort a voulu prendre enfin le temps de remédier à ce handicap sur sa jambe avant, la droite. Ses deux compères du sacre par équipes (Maxime Pauty et Julien Mertine) encore sur les pistes - puisqu'Erwann Le Péchoux a pris sa retraite -, ont eux aussi repris tardivement après Tokyo et ne se formalisaient pas de leur élimination au premier tour. La bonne surprise est venue d'Alexandre Sido, quart de finaliste aussi, ce qui lui permet d'intégrer le collectif pour l'épreuve par équipes, dimanche. lire aussi Une médaille à repolir pour les Bleus Sur le circuit féminin, les fleurettistes n'ont pas particulièrement brillé à Poznan, en Pologne, ce samedi. Anita Blaze a été la seule à y atteindre les huitièmes de finale.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles