Escrime - Coronavirus - Coronavirus : aucune compétition internationale avant le 1er janvier 2021

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La pandémie de coronavirus a conduit le Comité exécutif de la Fédération internationale d'escrime à reporter la date de reprise des compétitions internationales au 1er janvier 2021. En raison de la pandémie de coronavirus et de ses conséquences en termes d'organisation, la FIE a indiqué, dans une lettre envoyée mardi à toutes ses fédérations nationales, qu'aucune compétition internationale d'escrime n'aurait lieu d'ici la fin de l'année. « Les réglementations et dispositions sanitaires restent très différentes d'un pays à l'autre et fluctuent de manière permanente, constate la FIE dans sa lettre adressée aux fédérations nationales. Des quarantaines et autres mesures sanitaires contraignantes sont parfois obligatoires. Les restrictions de voyage et de circulation sont importantes. L'entraînement des athlètes n'a pas repris son rythme habituel dans divers pays. Certains organisateurs ont annulé leurs compétitions en novembre ou décembre, tandis que d'autres ne sont pas encore en mesure de les confirmer. » Aussi, « compte tenu de ce qui précède et afin de protéger la santé des athlètes et des participants et ne pénaliser aucune fédération, le Comité Exécutif de la FIE a décidé de reporter la date de reprise des compétitions au 1er janvier 2021, lit-on encore dans ce courrier. Le département sport de la FIE enverra le calendrier actuel à toutes les fédérations, ainsi qu'un schéma explicatif du fonctionnement des classements seniors pour la saison en cours. » Le 12 mars, la FIE avait annoncé une série d'annulations, reports et suspensions d'épreuves, pour cause de Covid-19. Elles concernaient notamment les circuits Coupe du monde. Six mois plus tard, deux créneaux avaient été envisagés officieusement pour une ébauche de reprise où les six armes auraient été alignées : 13 au 15 novembre (fleuret hommes, fleuret femmes, sabre femmes) et 20 au 22 novembre (épée hommes, sabre hommes, épée femmes). Ce projet-là vient donc de tomber à l'eau.