Espagne : alerte rouge ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Voilà une phase terminale de la préparation physique dont Luis Enrique aurait bien aimé se passer. Après le match nul aussi frustrant qu'encourageant contre le Portugal à Madrid vendredi dernier (0-0), l'Espagne pouvait ressortir avec du positif, quelques certitudes et un bémol à dix jours de son entrée dans l'Euro. Sa défense a tenu le coup face aux contres lusitaniens, son milieu de terrain a majoritairement gagné la bataille de l'entrejeu avec 66% de possession de balle, mais son attaque a sombré dans la finition (10 tirs tentés pour seulement deux cadrés). En clair, le peaufinage du secteur offensif était le dernier chantier avant de retrouver la Suède à Séville. Hélas pour La Selección, le sol s'est mis à trembler lorsque le capitaine Sergio Busquets s'est fait tester positif au coronavirus dimanche dernier. Le début des galères pour le Barcelonais,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles