Espargaró aimerait tester l'Aprilia 2021 avec son nouveau coéquipier

Léna Buffa
·4 min de lecture

À l'heure de conclure le championnat 2020, attend impatiemment de connaitre le nom de son coéquipier pour la saison prochaine, notamment en vue du test qu'Aprilia sera en mesure de réaliser la semaine prochaine grâce aux concessions réglementaires que le constructeur italien est le seul à conserver désormais.

"Je ne sais pas [qui ce sera], mais je pense que personne ne le sait ! Il faut donc attendre. Dans cinq jours, je vais pouvoir tester la spécification 2021 de l'Aprilia à Jerez, alors ce serait bien si mon coéquipier pouvait rouler lui aussi", souligne le pilote espagnol ce jeudi, à la veille du dernier Grand Prix de la saison.

Privé d'Andrea Iannone depuis que sa suspension pour dopage a été confirmée et même alourdie la semaine dernière, le constructeur italien est au cœur d'une avalanche de spéculations portant tantôt sur de jeunes pilotes actuellement engagés en Moto2, tantôt sur des profils plus expérimentés venant du WorldSBK.

Lire aussi :

"Lourdement pénalisé" par l'affaire Iannone, Aprilia va de l'avant

"J'ai entendu beaucoup de noms ces derniers mois, vraiment beaucoup, alors je n'ai pas de préférence. J'espère que ce sera un pilote vraiment très fort", se contente de souligner Espargaró, qui aimerait à la fois recevoir du soutien dans le développement de la RS-GP et disposer d'une concurrence interne stimulante.

L'Espagnol s'est initialement dit en faveur du recrutement d'un pilote expérimenté afin de le seconder dans le travail technique devant être mené sur la moto la plus jeune et la plus distancée du plateau, et ses faveurs allaient à , envers qui il ne cache pas son admiration. Aujourd'hui, il refuse de prendre position publiquement, mais assure avoir ouvertement donné son avis à son patron.

"Au début, j'avais dit que mon préféré était Andrea Dovizioso, le pilote le plus fort en l'absence de Márquez dans ce paddock. J'ai toujours dit que je ne voulais pas quelqu'un de lent, je veux quelqu'un de très rapide qui puisse me pousser fort, car je pourrais prouver que n'importe qui serait plus lent que moi, j'en suis sûr. Et plus mon coéquipier sera rapide, meilleur mon job sera quand je le battrai, alors j'espère que celui qui arrivera sera un pilote très rapide."

"Dovizioso avait tous les avantages : expérimenté, très rapide, connaissant la Ducati… Tout était parfait avec Dovi. Je sais que Massimo a beaucoup poussé, mais au final on n'a pas pu le signer. Alors maintenant c'est difficile. Il n'y a pas de pilote expérimenté, la meilleure option serait donc peut-être un jeune pilote rapide venant du Moto2. Il y a déjà moi qui suis expérimenté, alors ce serait bien également d'avoir un jeune pilote."

Lire aussi :

Dovizioso : Partir pour mieux revenir, un choix "risqué" mais assumé

"Mais je ne veux pas donner de noms, parce que c'est déjà très difficile pour Massimo [Rivola]. Il connait mes préférences, alors on verra", poursuit l'Espagnol. "On a beaucoup parlé. Ce n'est évidemment pas mon travail, mais Massimo me demande toujours comment je vois tel ou tel pilote. C'est leur décision, je la respecterai pleinement, mais j'ai déjà souvent dit que si on travaille en équipe, comme une famille, on atteindra plus facilement nos objectifs. Je pense que ce qu'a fait Suzuki est un très bon exemple. Ils forment une famille, ils travaillent ensemble, et chez Aprilia on essaye de faire la même chose. Mais après l'affaire Iannone, c'est très, très difficile d'avoir le coéquipier parfait."

Parmi les profils moins jeunes souvent cités ces derniers jours, le nom de revient de plus en plus, le Gallois étant actuellement sans engagement en WorldSBK après avoir été remercié de l'équipe officielle Ducati.

"Je connais Chaz, c'est un gars super, on s'entend bien, mais je ne sais pas. Je vais laisser Aprilia décider, parce que si je dis que je veux un jeune et que c'est Chaz qui vient, alors on va me dire 'ah, ils ne t'ont pas suivi'. Et si je dis que je veux Chaz parce qu'il a plus d'expérience, c'est un gamin qui va venir et on me dira la même chose, alors je vais attendre", précisait Espargaró le week-end dernier.

"Une chose est claire, compte tenu de la situation et des pilotes qui sont disponibles actuellement, mon job l'année prochaine sera à nouveau déterminant, alors je suis pleinement concentré sur mon travail. À titre purement personnel, [je trouve que] Chaz est un gars très bien et ce serait super pour lui de courir dans une équipe factory en MotoGP, mais je ne sais pas si Aprilia va choisir un pilote Superbike ou un jeune pilote, je pense qu'ils étudient toutes les options."