Les espoirs du break français en tournée américaine à New York et Los Angeles

De gauche à droite : Luka, Kid Mario, Martin et Syssy. (F. Seguin/L'Equipe)

Pendant deux semaines, les espoirs bleus du break découvrent pour la première fois le pays où est né le hip hop et leur discipline. Une tournée aux États-Unis ponctuée par deux événements emblématiques du milieu, le Red Bull BC One à New York et le Freestyle Session à Los Angeles ce week-end.

Times Square à New York. Sa jungle d'immeubles aux immenses publicités lumineuses, sa place iconique. À peine leur valise posée à l'hôtel, les espoirs du break français, dont certains membres de l'équipe de France, ont de suite filé vers un des lieux emblématiques de la ville américaine. Les étoiles pleins les yeux, « comme dans les films ».

Sept b-boys et b-girls, membres de cette « génération Paris 2024 », de 15 à 23 ans, sont actuellement en tournée américaine, un projet organisé par l'association Blacklist (spécialisée dans le développement des cultures urbaines) et la Caisse d'Épargne. Première étape : New York la semaine dernière, lieu de naissance du breaking dans les années 70, avant de s'envoler pour une autre semaine à Los Angeles, depuis lundi.

« New York, c'est une des destinations les plus importantes pour moi, car c'est là où le break a commencé, apprécie Kimie, finaliste du Battle of The Year France face à Syssy. Il fallait voir ça dans sa vie. Ce qui m'arrive à 16 ans, c'est incroyable, le vivre à deux avec mon frère en plus (Marlone), c'est comme dans un rêve. » « C'est un dépaysement total, tu sens le hip hop partout », confirme Marlone, vice-champion de France.

Le duo originaire de la campagne nîmoise a participé à la finale mondiale du Red Bull BC One, samedi, à l'Hammerstein Ballroom, comme Carlota, vainqueure de l'édition française en mai dernier. Créé en 2004, cet événement réunit la crème mondiale chaque année et est l'équivalent d'un Championnat du monde officieux, le titre le plus prestigieux en format de un contre un (le format des JO).

lire aussi : Marlone et Kimie Alvarez, l'amour est dans le break

Sur la scène new-yorkaise, la jeunesse bleue a bien montré ses atouts mais est tombée sur plus fort. Marlone (20 ans), face à l'Américain Victor, futur vainqueur, est sorti dès les 1/8es de finale, comme Carlota, quand Kimie (16 ans) a passé un tour de plus, éliminée en quarts par l'expérimentée Américaine, Sunny, favorite à domicile.

Deux jours avant cette finale mondiale, Syssy (15 ans) et Luka (23 ans) ont eux bluffé la scène internationale en finale du format « Bonnie and Clyde » (deux contre deux, un b-boy et une b-girl), s'inclinant de peu face au duo expérimenté RoxRite et Kate. « On s'est éclatés, sourit Luka. Et ça fait plaisir de voir qu'on peut concurrencer les gros noms du break, je pense qu'on leur a fait un peu peur, c'est clair ! » B-boy Martin a lui participé au battle « continental », regroupant des sélections par continent quand Kid Mario a dû rester assis près du cypher (le rond central où ont lieu les battles), bloqué par une blessure au poignet.

Pour tous, cette expérience leur servira forcément pour la suite de leur carrière, notamment les compétitions qualificatives pour les JO 2024, où les places en France seront chères (deux représentants maximum par pays). « C'est tellement enrichissant d'avoir pu vivre ça, confirme Carlota. On le vit pas comme les autres événements, c'est comme si tu apprenais deux fois plus. »

« C'est très important pour eux de vivre cette culture du hip hop ici, tout en se confrontant au niveau international, confirme Abdel Mustapha, parrain de ce projet de « USA tour » et co-créateur de Blacklist, également en parallèle entraîneur-coordinateur de l'équipe de France au sein de la Fédération française de danse. C'est ce qui leur manque aujourd'hui pour passer un cap. Ça va leur donner des pistes sur quoi travailler pour atteindre ce niveau. Et encore plus de motivation aussi. » Ce week-end, ils participeront à Los Angeles à Freestyle Session, une des plus vieilles et iconiques compétitions de break, qui fête ses 25 ans. Pour conclure une intense tournée américaine.