Les Espoirs s'imposent contre la Serbie et sont à une victoire de l'Euro

Amine Gouiri a retrouvé le chemin des filets ce jeudi soir. (A. Martin/L'Équipe)

Ultra-dominatrice, l'équipe de France Espoirs n'a pas tremblé jeudi soir face à la Serbie (2-0) grâce à des buts de K. Thuram et Gouiri. En cas de victoire en Arménie lundi, les Bleuets seront directement qualifiés pour l'Euro.

Le match : 2-0

La copie n'est pas très belle certes, mais l'objectif est presque atteint. Grâce à leur victoire face à la Serbie jeudi soir (2-0), les Bleuets ne sont plus qu'à une victoire de l'Euro 2023 en Roumanie et Géorgie. Khéphren Thuram (42e) et Amine Gouiri (60e) ont permis aux Espoirs de passer une soirée tranquille.

lire aussi

Le film de France Espoirs - Serbie Espoirs

Jamais ils n'auront été inquiétés par des jeunes serbes muselés par la solide défense française. Avec Badiashile, Fofana, Truffert et Kalulu devant lui, Illian Meslier a de nouveau pu regarder un match au plus près des acteurs, sans jamais être inquiété. Un petit tir en 90 minutes.

Les hommes de Sylvain Ripoll ont certes tenu le ballon et frappés de nombreuses fois (24), mais ont eu de grandes difficultés à percer la muraille adverse. Un manque de mouvements malgré une équipe dont rares sont les joueurs à ne pas déjà toquer à la porte des A. Thuram, Caqueret, Camavinga pour alimenter Gouiri, Kalimuendo et Ngoumou, difficile d'imager des Espoirs en manque d'inspiration. Et pourtant.

Les décrochages de Gouiri n'auront pas aidé à déstabiliser la défense serbe. Pas plus les passes précises de Maxence Caqueret. C'est finalement sur un centre de Pierre Kalulu, fraîchement champion d'Italie, que Khéphren Thuram a ouvert le score d'une belle tête au deuxième poteau (42e). À la reprise, rien n'a changé. Il faudra attendre le but d'Amine Gouiri à la 60e sur un bon travail de Camavinga pour enfin voir des Espoirs aux idées claires.

Les rentrées de Diop, Le Fée et Cho auront fait beaucoup de bien et laissé un espoir d'amélioration dans le jeu de cette équipe très prometteuse. Un brin de travail en plus pour un groupe qui s'avance comme grand favori du prochain Euro, à condition de s'y qualifier. Première tentative, et dernière si tout se passe bien, dès lundi en Arménie.

Le joueur : Eduardo Camavinga

Vainqueur de la Ligue des champions, Camavinga n'a pas encore le droit à sa place chez les A. Assez surprenant pour celui qui a tout changé pour le Real Madrid lors de sa rentrée face à Manchester City en demi-finale retour de C1. Peu importe, l'ancien Rennais continue de surpasser tout le monde chez les jeunes. Sa vision du jeu aura permis aux Bleuets d'inscrire le but du 2 à 0 sur une ouverture pour Amine Gouiri. Mieux encore, il est à la récupération du ballon sur cette action, lui qui a pu être pointé du doigt pour ses difficultés défensives avec Madrid. S'il ne baisse pas de rythme et de niveau, le jeune milieu de terrain peut encore rêver d'une convocation à la Coupe du Monde 2022.

Le fait : une qualification presque acquise

Après la victoire de l'Ukraine Espoirs mercredi, les Bleuets ne pouvaient assurer une qualification à l'Euro dès ce jeudi. Mais grâce à ce succès, ils en auront l'occasion lundi en Arménie. Le très bon bilan de 7 victoires et 1 match nul (îles Féroé 1-1) lors de ces éliminatoires laisse penser que plus rien ne peut empêcher les Espoirs de se qualifier. D'autant plus qu'au match aller, ces mêmes joueurs s'étaient imposés 7-0. Sylvain Ripoll pourrait faire tourner et donner sa première titularisation à Quentin Merlin, rentré ce jeudi soir.

lire aussi

Diop, Cho, Badiashile, Kalimuendo... quel mercato pour les Bleuets ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles