Esport - Des bribes d'esport en préambule des Jeux Olympiques

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le Comité international olympique a annoncé ce jeudi son association avec cinq fédérations et éditeurs de jeux pour lancer les « Olympic Virtual Series ». Les compétitions en ligne de cyclisme, voile, aviron, baseball et de course automobile se dérouleront du 13 mai au 23 juin. L'esport s'invite timidement aux Jeux Olympiques. Le Comité international olympique (CIO) a annoncé ce jeudi s'associer à cinq fédérations sportives internationales et éditeurs de jeu pour inaugurer les Olympic Virtual Series (OVS).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des compétitions en ligne de cyclisme, voile, baseball, course automobile et d'aviron se dérouleront ainsi en amont des Jeux de Tokyo, du 13 mai au 23 juin. Les OVS sont une application directe des recommandations formulées par l'agenda olympique « 2020+5 », qui encourage le « développement des sports virtuels et l'engagement auprès des communautés du jeu vidéo ». lire aussi Esport et CIO, une relation qui va au-delà des discussions sur les JO C'est ainsi sur Zwift (cyclisme), Virtual Regatta (voile), eBaseball 2020, Gran Turismo (course automobile) et un simulateur d'aviron que commenceront cette année les joutes olympiques. « Les Olympic Virtual Series sont une nouvelle expérience numérique olympique unique qui vise à accroître l'engagement direct avec de nouveaux publics dans le domaine des sports virtuels, s'est réjoui Thomas Bach, président du CIO, dans un communiqué. Il encourage la participation sportive et promeut les valeurs olympiques, avec un accent particulier sur la jeunesse. » Bientôt avec FIFA et NBA2K ? Le CIO laissera à chaque fédération le soin d'organiser une compétition qui devra « maximiser la participation de masse et donner la priorité à l'inclusivité, afin de susciter l'enthousiasme dans la préparation des Jeux Olympiques de Tokyo ». D'autres fédérations auraient également fait part de leur intérêt pour participer aux prochaines éditions des OVS. Le taekwondo, le tennis mais surtout le basket-ball et le football - avec les jeux FIFA et NBA2K - pourraient ainsi rejoindre ce projet et lui donner plus de consistance.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Car cette annonce apparaît pour l'instant comme un timide premier pas vers l'inclusion de l'esport à l'agenda olympique. Les jeux proposés ne paraissent pas porteurs d'un engouement certain autour de ces OVS. Surtout, aucune nouvelle n'a été donnée ce jeudi à propos de l'organisation des deux tournois de l'« Intel World Open », sur Rocket League et Street Fighter V, bien plus populaires. Le report des Jeux et le Covid-19 semblent pour l'instant avoir eu raison des compétitions sur ces deux jeux emblématiques de l'esport, programmées l'an passé à la veille de la cérémonie d'ouverture. Intel, partenaire majeur du CIO, avait d'ailleurs déjà organisé une compétition esportive en marge des Jeux d'hiver de Pyeongchang en 2018 avec un tournoi Starcraft II. lire aussi Esport - Rocket League : pas de Mondiaux cette année Le CIO a indiqué qu'il transmettrait prochainement des informations supplémentaires quant à la façon de participer et aux prix remis aux vainqueurs.