Esport - Counter-Strike : Vitality, une première place et des promesses

Très bonne semaine pour Vitality, premier de son groupe en Pro League. (ESL)

Après une petite déception lors de sa première sortie depuis l'intégration de Lotan « Spinx » Giladi dans l'effectif, la formation Counter-Strike de Vitality a réalisé une excellente performance en phase de groupes de l'ESL Pro League, cette semaine.

Ce Vitality progresse vite. Une semaine après avoir échoué à se qualifier pour les finales du tournoi BLAST lors de la première sortie de son équipe Counter-Strike depuis l'intégration de Lotan « Spinx » Giladi, le club français a terminé en tête d'un groupe relevé en phase de poules de l'ESL Pro League ce dimanche soir. Sans période d'adaptation supplémentaire ni break entre les deux rendez-vous, Vitality a remporté ses cinq matches - contre Endpoint, NiP, Fnatic, Team Spirit mais surtout les n°2 mondiaux de NAVI -, pour s'assurer une place en quarts de finale de la compétition, à la fin du mois.

Au-delà des résultats, les abeilles ont laissé entrevoir de belles promesses : d'abord, Spinx (malade qui plus est, selon son capitaine) et Mathieu « ZywOo » Herbaut ont livré une série de performances individuelles de haut niveau. Si le duo poursuit sur cette lancée, il offrira une puissance de feu plus importante et surtout plus régulière à une équipe qui en a longtemps manquée. Ensuite, l'arrivée de l'Israélien a modifié les rôles dans une formation qui a ainsi montré plus de cohérence collectivement cette semaine. Le sentiment devant ce Vitality est globalement très différent, le plus encourageant qui soit depuis le passage à l'international de l'équipe avec l'arrivée du trio de Danois, en fin d'année dernière.

Il faudra bien sûr confirmer, notamment en play-offs, et ces cinq joueurs et leur staff ont encore du travail : il y a notamment des manques à combler au niveau tactique, de la mise en place des stratégies au coeur des rounds, ou encore de la communication, mais rien d'anormal après si peu de temps dans cette nouvelle version. Et la base aperçue cette semaine met en appétit.

lire aussi

Esport - Counter-Strike : Spinx, une recrue « ambitieuse » pour Vitality

Le match contre NAVI symbolise bien cette bonne impression : mené une manche à rien après avoir perdu sa carte, le club français s'accrochait et remportait les deux suivantes avec la manière, contre une équipe qu'il n'avait plus battue depuis presque deux ans. Place désormais au repos et à l'entraînement pour les quelques semaines qui viennent. Mais vivement la suite.

Fnatic et NAVI accompagnent Vitality

Si Vitality a terminé en tête du groupe A de l'ESL Pro League, Fnatic et NAVI accompagneront le club français en play-offs à la fin du mois de septembre - la prochaine sortie officielle des abeilles, qui disputeront également les qualifications pour le Major de Rio début octobre. La semaine qui vient, au tour de la poule B avec FaZe Clan (n°1 mondial) et G2 notamment. L'autre équipe tricolore en lice, HEET, jouera à partir du 14 septembre dans le groupe C.