Esport - CS - Esport - Counter-Strike : Vitality passe à la trappe, G2 poursuit l'aventure

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Vitality comptait sur la phase de poule de l'ESL Pro League pour se relancer après un début d'année difficile sur Counter-Strike, mais les Français ont chuté. Le groupe B de la treizième édition de l'ESL Pro League vient de rendre son verdict sur Counter-Strike. Avec deux victoires (contre FaZe Clan et Mousesports, tous deux éliminés) pour trois défaites (contre ENCE, G2 et NiP), les Français de Vitality (n°6 mondiaux) ont terminé à la quatrième place de leur poule, synonyme d'élimination. Après une excellente fin d'année 2020, ils ne parviennent pas à sortir d'une spirale négative qui dure depuis deux mois.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des résultats pas au rendez-vous, la mise au repos de Dan « apEX » Madesclaire et l'abandon du sixième joueur, Nabil « Nivera » Benrlitom, ont forcé une réorganisation alors que l'équipe avait trouvé son rythme de croisière. Un casse-tête pour le coach Rémy « XTQZZZ » Quoniam qui espère inverser une tendance inquiétante.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

De leur côté, la formation franco-bosnienne de G2 (n°11) a assuré le minimum en prenant la troisième place du groupe, derrière les NiP et Ence. Le retour d'Audric « JaCkz » Jug - à la place de Kenny « kennyS » Schrub - semble avoir eu un effet. Le Tricolore a beaucoup apporté à son équipe dans sa nouvelle organisation.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Après les poules C (avec Na'Vi et Gambit) et D (avec Astralis et Team Liquid), qui se disputeront ces prochains jours, les playoffs commenceront les 2 et 3 avril.