Esport - CS - Esport - Counter-Strike : maLeK et G2 se séparent

·4 min de lecture

Le Français Damien « maLeK » Marcel n'est plus le coach de l'équipe Counter-Strike de G2 Esports. Les deux parties ont annoncé avoir mis un terme à leur collaboration mardi soir, alors que l'équipe s'est hissé en finale du Major de Stockholm il y a une semaine. Une finale de Major et puis s'en va. Sur Twitter, G2 Esports et Damien « maLeK » Marcel ont officialisé mardi soir la fin de leur idylle. Alors que des rumeurs de changement entouraient l'équipe depuis de nombreuses semaines, c'est le coach français qui est le premier à en faire les frais. Il sera remplacé temporairement par l'actuel analyste du club Jan « Swani » Müller.

G2 sort pourtant d'un très beau Major, la plus grosse compétition internationale de Counter-Strike, un jeu de tir à la première personne. L'équipe a terminé deuxième à Stockholm, le 8 novembre, la meilleure performance de son histoire. Cela n'a pas suffi à calmer les envies de changement de Carlos « Ocelote » Rodriguez, le médiatique et fantaisiste propriétaire de l'équipe.

lire aussi Esport - Counter-Strike : apEX : « Un Major, c'est notre Ligue des Champions » Un intérimaire qui finit souvent deuxième maLeK (35 ans) était arrivé dans l'équipe européenne en 2018, pour un intérim en premier lieu. Mais après de bonnes performances, notamment à l'ESL de New York, il a été maintenu par la structure. Très proche et apprécié de ses joueurs, le coach s'était basé sur un noyau de joueurs francophones qu'il a fait grandir.

Si l'équipe fait de belles performances sous ses ordres, elle ne gagne jamais ou presque. Il manque toujours ce petit quelque chose pour récupérer la victoire finale. Même l'arrivée de joueurs internationaux, dont l'un des meilleurs du monde, le bosnien Nikola « Niko » Kovac, n'y fait rien. L'équipe se casse souvent les dents sur sa rivale, les russophones de Na'Vi, meilleure équipe du monde emmenée par l'ukrainien Oleksandr « s1mple » Kostyliev Le palmarès du Français est éloquent mais laisse transparaitre une pointe de regrets. Deux défaites en finale des IEM en mars 2020 et juillet dernier, deux demi-finales perdues lors des IEM de 2021, deux autres lors de Dreamhack et de tournois ESL et cette finale perdue des Championnats du monde il y a quelques jours. lire aussi Esport - Counter-Strike : Na'Vi et s1mple enfin couronnés Un meneur d'hommes d'exception Cela n'empêche pas l'ancien joueur professionnel d'être reconnu et admiré par ses pairs. mAleK a toujours impressionné par sa capacité à être apprécié par ses joueurs et à les fédérer pour en faire une vraie équipe. Et ce, même lorsque sont arrivées les barrières de langue et de culture en même temps que les internationaux. Des dispositions qui devraient lui permettre de trouver facilement une autre équipe, si tel est son désir.

Les changements ne sont peut-être pas terminés chez G2, puisque des rumeurs affirment que les joueurs français de l'équipe, Audric « jaCkz » Jug et François « AmaNEk » Delauney, pourraient être remerciés dans les prochains jours. On se dirige donc peut-être vers une extinction de la fibre tricolore chez G2, qui a longtemps fait la fierté de l'Hexagone.

lire aussi Toute l'actualité du Esport

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles