Esport - CS - Esport - Counter-Strike : Vitality s'incline, le million pour Na'Vi

·3 min de lecture

Les Français de Vitality se sont inclinés en finale de l'ESL Pro League sur Counter-Strike ce dimanche soir, face aux n°1 mondiaux de Natus Vincere (3-2). Ces derniers empochent au passage un million de dollars « bonus » grâce à l'Intel Grand Slam. Neuf mois après leur dernière finale sur Counter-Strike, les Français de Vitality se sont inclinés ce dimanche soir sur la plus petite des marges (2-3, 14-16 dans la dernière manche) face aux n°1 mondiaux de Na'Vi, lors de celle de l'ESL Pro League. L'un des rendez-vous les plus importants du calendrier. lire aussi Esport - Counter-Strike : les Français de Vitality de retour en finale Vitality (n°9) aura forcément des regrets mais le chemin parcouru depuis l'intégration du jeune Jayson « Kyojin » Nguyen Van - très bon pour sa première finale - dans le cinq de départ en avril est remarquable. En cinq mois dans leur formation actuelle, les Tricolores sont capables de tenir tête à la meilleure équipe du monde en ce moment. Un signal encourageant avant d'entamer la dernière ligne droite de la saison, avec le Major de Stockholm (l'équivalent des tournois du Grand Chelem sur CS:GO, le premier en deux ans, fin octobre) à l'horizon.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Qu'est-ce qui a manqué aux Français ? Pas grand-chose. Un peu comme fin 2020, lors des IEM Beijing (mais avec un résultat final inversé), en presque six heures de rencontre les deux équipes se sont échangé les coups : Na'Vi a frappé le premier sur Dust II, Vitality a répondu sur Inferno. Puis les Russo-ukrainiens ont pris Nuke, les Français dominé Overpass. Enfin Mirage est venue conclure un affrontement indécis, qui a finalement penché en faveur de n°1 mondiaux peut-être un peu plus justes collectivement que leurs adversaires. Parce qu'individuellement, Na'Vi n'a pas vraiment pu compter sur un Oleksandr « s1mple » Kostyliev impérial, très bon mais souvent pris de vitesse par Mathieu « ZywOo » Herbaut dans un duel entre les deux meilleurs joueurs de la planète qui ne fait que commencer. En remportant son deuxième trophée majeur de suite après les IEM Cologne en juillet, Natus Vincere a également validé un succès dans l'Intel Grand Slam, qui octroie un bonus d'un million d'euros à cette équipe qui a déjà les yeux tournés vers le Major. Vitality pourrait bien y être son principal obstacle dans la quête du titre suprême, si longtemps attendu.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles