Esport - CS - Esport - Counter-Strike : G2 et ses Français en finale du Major contre Na'Vi

·3 min de lecture

G2 et Na'Vi s'affronteront en finale du Major de Stockholm sur Counter-Strike dimanche soir, après leurs succès respectifs face à Heroic et Gambit, ce samedi. Oleksandr « s1mple » Kostyliev et Nikola « NiKo » Kovac ont rendez-vous pour une première. Jamais titrés en Major (voir lexique), l'Ukrainien de Na'Vi et le Bosnien de G2, deux des meilleurs joueurs de Counter-Strike depuis plusieurs années, s'affronteront en finale de celui de Stockholm, ce dimanche soir, après des performances stellaires avec leurs équipes respectives ce samedi. lire aussi Esport - Counter-Strike : au Major, Na'Vi se défait des Français de Vitality

Dans l'après-midi, G2 (Europe, n°9 mondial) s'est d'abord difficilement défait d'Heroic (Danemark, n°5) dans une première demi-finale extrêmement serrée (12-16, 16-10, 19-15). Après un échange de cartes, les deux équipes se livraient un duel tendu dans la manche décisive. G2 y sauvait une balle de match puis s'imposait en prolongations grâce à un très grand NiKo, survolté depuis le début de la compétition. Sa performance poussait sans doute s1mple à répondre, dans la foulée. Au terme d'une rencontre à sens unique, les n°1 mondiaux russophones, favoris de ce Major, giflaient Gambit (CIS, n°4) en deux manches sèches (16-8, 16-3). Une performance impressionnante, qui rappelle la domination d'Astralis sur la scène Counter-Strike en 2018, mais dans un style plus centré sur les très fortes individualités qui composent l'effectif de Na'Vi.

Il s'agira de la quatrième finale du club ukrainien (trois défaites pour le moment), la première pour G2 et son duo de Français - sans compter le staff -, Audric « JaCkz » Jug et François « AmaNEk » Delaunay. A priori, difficile d'imaginer ces derniers inquiéter un Na'Vi en mission, qui n'a toujours pas perdu la moindre carte, évolue à plusieurs niveaux au-dessus des autres en Suède et reste sur un 3-0 face à son prochain adversaire (à Cologne, en juillet). Mais après trois finales à sens unique (toutes remportées par Astralis), la dernière il y a deux ans du fait de la pandémie, tout le monde espère une rencontre accrochée. Avec l'ambiance électrique de l'Avicii Arena et ses plusieurs milliers de spectateurs, survoltés - la popularité de Counter-Strike en Europe de l'Est a poussé de très nombreux Russes ou Ukrainiens à faire le déplacement, mais G2 peut compter sur ses supporters également -, la journée de dimanche peut à nouveau offrir un grand moment d'esport, après ce samedi rayonnant.

Lexique Counter-Strike : jeu de tir à la première personne qui se joue par équipes de cinq, l'un des piliers de l'esport. En Suède, les matches se disputent en deux manches (des « cartes » choisies avant le début de la rencontre) gagnantes de 30 rounds chacune. La première équipes à 16 l'emporte, en cas d'égalité les dix joueurs disputent une prolongation. Counter-Strike demande de grandes capacités individuelles (réflexes, rapidité d'exécution) et collectives (analyse, communication).
Na'Vi, Gambit, G2, Heroic :
des équipes, en lice au Major de Stockholm.
Major :
la catégorie de tournois la plus prestigieuse sur Counter-Strike. La dotation de cette édition s'élève à deux millions de dollars. La finale se jouera en deux manches gagnantes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles