Esport - Domingo et David Gaudu : « C'est tout bénef pour le cyclisme »

L'Equipe.fr
·7 min de lecture

Le grimpeur de la Groupama-FDJ David Gaudu commentait dimanche « L'Échappée », une course entre streamers sur home-trainer, en compagnie de Pierre-Alexis « Domingo » Bizot, l'un des Français les plus suivis sur Twitch. Vous venez d'animer ensemble « L'Échappée », mais vous vous connaissez depuis plusieurs mois. Comment vous êtes-vous rencontrés ?
David Gaudu, coureur pour Groupama-FDJ :
C'était pendant le Tour de France 2019. Domingo faisait une aventure en parallèle du Tour sur Pro Cycling Manager (un jeu de simulation cycliste où l'on incarne un directeur sportif), en stream. Il m'avait choisi comme coureur pour aller dans les échappées, jouer la montagne, il criait « Allez Gaudu ! » dès que j'attaquais... Comme j'étais sur le Tour, je n'avais rien vu de tout ça, mais ce sont mes potes qui le regardaient et qui m'ont dit qu'il jouait avec moi. Je le regarde depuis longtemps, donc ça m'a fait rire et j'ai décidé de le contacter. Nous nous sommes ensuite rencontrés sur la course. Pierre-Alexis « Domingo » Bizot, streamer sur Twitch : Le cyclisme, je n'y connais rien, mais j'adore les jeux de gestion et de sport. Pro Cycling Manager m'a permis de mieux comprendre les enjeux du vélo. En parallèle, j'ai regardé le Tour, qui était hallucinant pour FDJ et pour David. Depuis, je suis un peu, même si je suis un « cyclix ». J'ai suivi sa dernière Vuelta, je regarde les résumés d'étape, les résultats...

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et vous restez en contact ?
Domingo :
On entretient une relation depuis ce jour-là, oui... (rires) Mais on ne s'était pas vus depuis ce Tour, avec le Covid. En mai, on avait quand même grimpé l'Alpe d'Huez sur Zwift (devant 60 000 personnes sur Twitch) ensemble, ce qui était déjà trop cool. On échange de temps en temps, on s'envoie des messages. David, tous les fans de cyclisme ne savent pas forcément que vous êtes un grand joueur de jeux vidéo. Quand avez-vous commencé et à quoi vous jouez ?
Domingo :
Il joue un peu à tous les jeux à vrai dire...
DG :
C'est vrai que je touche un peu à tout. J'ai commencé à 10-12 ans, sur une Playstation 2, avec Ratchet and Clank... J'essaie plein de choses, en ce moment c'est Counter-Strike, Apex Legends ou FIFA. Le streaming, j'y suis venu avec le jeu vidéo. Je regardais des vidéos de Benoît « Diablox9 » Moreillon à l'époque, puis des streams de Corentin « Gotaga » Houssein et des parties de League of Legends quand j'ai commencé à y jouer... C'est là que j'ai découvert Domingo. lire aussi David Gaudu, le gamer du Tour de France C'est assez logique pour vous de connecter avec Domingo, puisque c'est l'un des streamers qui met le plus en avant le sport...
Domingo :
Disons qu'il y a un intérêt commun. Je matche assez bien avec les sportifs, naturellement, parce que j'ai fait beaucoup de sport, donc on partage ces valeurs. Beaucoup de streamers suivent le sport de loin, mais peu suivent le cyclisme. Dans le monde du jeu vidéo, c'est plutôt le football, ou le tennis dans une autre mesure. Comment en êtes-vous venu à ce statut de premier « streamer sportif » en France, à organiser des évènements en live, des émissions avec des athlètes ?
Domingo :
Par le passé, j'ai fait beaucoup de sport puis je m'en suis un peu désintéressé lorsque j'ai commencé à beaucoup jouer aux jeux vidéo. Je streame pour partager mes passions, donc quand j'ai eu envie de reprendre le sport et de me lancer des défis, j'ai trouvé ça logique de le faire en live. J'ai commencé par un semi-marathon, qui avait fait des audiences énormes pour l'époque et remotivé beaucoup de spectateurs à faire du sport. Donc j'ai enchainé, j'ai fait des parties de football, d'autres lives de running, puis « L'Échappée »...

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

C'est le genre de lives que vous suivez, David ?
DG :
Sur les courses, c'est toujours un peu compliqué... Mais quand j'ai une petite heure devant moi avant d'aller me coucher, après le repas, je vais passer sur Twitch voir ce qu'il s'y passe. Dans le peloton, ce n'est pas très répandu. Parfois, mes coéquipiers s'étonnent de ce que je regarde. J'essaie de leur expliquer qu'eux ont leurs épisodes de séries et moi mon épisode quotidien de Domingo sur Football Manager (rires). C'est mon truc à moi, ça me détend de regarder ça. Vous envisageriez de vous lancer sur Twitch ? On a vu beaucoup de sportifs français, comme Gaël Monfils ou Romain Grosjean, s'y essayer récemment...
DG :
Je ne sais pas... Je pense que je serais trop timide pour le faire. Parler face caméra, ce n'est pas trop mon truc. Là, déjà, j'étais hyper stressé. lire aussi Toute l'actu du Cyclisme Cela ne devrait pas vous empêcher de renouveler « L'Échappée », vu le succès de la première édition, qui a rassemblé 200 000 spectateurs sur Twitch...
Domingo :
Ce qui est dur, c'est son planning à lui... Pouvoir le capter, ce n'est pas simple. J'avais vraiment envie de faire ce premier évènement avec David, ça fait deux ans que je le harcèle pour ça. Le moment où il m'a dit qu'il pouvait venir, c'était la folie. D'abord parce que j'adore faire des trucs avec lui, mais aussi parce que je trouve que c'est intéressant pour le cyclisme. Si je peux faire découvrir ce sport à des gens qui ne s'y intéressent pas, c'est tout bénef. Donc « L'Échappée », je pense remettre ça, avec d'autres streamers... C'est beaucoup d'organisation mais ça vaut le coup si ça plait aux gens. DG : Mon équipe comprend quand même l'intérêt que ça a au niveau de la communication. Quand on a fait l'Alpe de Zwift, ils avaient envoyé un maillot à Domingo... Après, je gère mon emploi du temps. Là, ça tombait hyper bien, sur une journée de repos avant un stage à Nice.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Plus largement, vous avez d'autres projets autour du sport ?
Domingo :
Je dois faire du tennis avec Adrien « ZeratoR » Nougaret prochainement en live. J'avais promis ça pour le ZEvent (un marathon caritatif organisé sur Twitch, qui a levé 5,7 millions d'euros pour Amnesty International en octobre dernier), donc ça va arriver. Mais mon but n'est pas de faire 15 évènements par semaine, j'attends un peu. Ce qui est difficile, c'est qu'il y a un tel niveau de production dans le monde du sport que ce n'est pas évident de faire bonne figure à côté. Sur le Tour de France, il y a un hélicoptère, dix motos... Le vélo en live, c'est compliqué. DG : Surtout dans les montagnes, on devient vite limité par la 4G. La télé y arrive parce qu'ils ont des hélicoptères connectés au satellite... Domingo : Et avoir un hélico, on n'en est pas encore là (rires). L'avantage de Zwift, c'est que ça permet d'avoir ces évènements simplement, sans multiplier le budget par dix. C'est le contre-coup du live, on doit jouer avec les limites. Mais réussir à intéresser les gens au sport, c'est déjà un grand pas. « L'Échappée », qu'est-ce que c'est ? Organisé par Pierre-Alexis « Domingo » Bizot, l'un des français les plus suivis sur Twitch, « L'Échappée » met aux prises huit streamers dans une course de 30 kilomètres. Réunis dans des studios parisiens, les participants s'élançaient en même temps sur Zwift, une application connectée pour home-trainer. Disputée ce dimanche, la première édition, co-commentée par David Gaudu, a sacré Miguel « Michou » Mattioli, streamer et youtubeur principalement connu pour ses vidéos sur Fortnite, devant plus de 200 000 spectateurs.