Esport - Dota 2 - Esport - Dota 2 : OG défendra ses titres mondiaux

·2 min de lecture

Au terme d'une journée folle samedi, OG, double tenant du titre, s'est qualifié pour la prochaine édition de The International - les Mondiaux de Dota 2. Le club et son leader stratégique français Sébastien « Ceb » Debs défendront leur bien.

OG n'aime pas les choses simples. Double vainqueur de The International, les Mondiaux de Dota 2, en 2018 et 2019, toujours tenant du titre après l'annulation de la compétition en 2020, le club européen a connu une saison en ligne chaotique. Nombreux changements dans l'effectif, résultats en berne... Pour se qualifier à l'édition 2021, il lui fallait remporter un relevé tournoi de la dernière chance, qui s'achevait ce samedi soir, dont il n'était pas favori. Évidemment, au terme d'une journée dingue, cet increvable OG s'en est sorti.

lire aussi
Esport - Dota 2 : The International déplacé et décalé

De 13h à 23h30, il aura fallu plus de 10 heures à l'équipe de Sébastien « Ceb » Debs - seul Français à jouer au plus haut niveau sur Dota 2, grand nom de l'esport tricolore aux multiples facettes - pour écarter Nigma (2-1) en demi-finales puis Tundra Esport (3-2) en finale, après avoir été menée 1-0 dans le premier match, puis 2-1 dans le second. Huit parties intenses, d'un niveau de jeu élevé, qui enverront OG défendre son bien à Bucarest, en octobre.

Il y a quelque chose de sincèrement fascinant chez cette équipe. Sur les cinq joueurs qui ont réalisé le doublé, trois sont encore là mais l'ADN reste le même : l'équipe fait preuve d'une résilience incroyable et semble se nourrir des moments de tension, sur la brèche, dès que The International approche. Le scénario de la journée de samedi rappelle forcément l'édition 2018 : titré pour la première fois cette année-là, OG avait déjà dû passer par les qualifications régionales avant de jouer constamment sous la pression de l'élimination pendant la compétition pour finalement réaliser un immense exploit.

lire aussi
Corine et Sébastien Debs, champion du monde de Dota 2 : « Dans la famille, on a arrêté de dire : "Sébastien joue", on dit qu'il travaille »

Les joueurs, épuisés samedi soir (« J'aurais pu en jouer encore 20 de plus, sans problème. Mais j'ai besoin de m'allonger un peu », glissait Syed Sumail « SumaiL » Hassan en interview après la qualification), tenteront de le reproduire cet automne afin d'offrir un troisième titre mondial consécutif au club. « On se revoit à The International, et vous savez ce qu'OG est capable d'y réaliser », tweetait Ceb peu avant minuit. En Roumanie, il ne sera pas favori, mais tout le monde voudra probablement éviter de le croiser.

lire aussi
Esport - Dota 2 : le cap des 40 millions de dollars pour The International

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles