eSport - eSport : sur League of Legends, G2 conserve son titre européen

L'Equipe.fr
Déjà double champion d'Europe, G2 a remporté pour la troisième fois consécutive les LCS ( League of Legends ), ce dimanche soir, à Hambourg, face aux Unicorns of Love.

Déjà double champion d'Europe, G2 a remporté pour la troisième fois consécutive les LCS (League of Legends), ce dimanche soir, à Hambourg, face aux Unicorns of Love.Après la dynastie Fnatic entre 2013 et 2015 (cinq titres de champion d'Europe sur six possibles), G2 est en train d'installer la sienne sur League of Legends. Vainqueur des deux segments des LCS («spring split» et «summer split») en 2016, la structure espagnole créée par l'ancien joueur Carlos «Ocelote» Rodriguez Santiago a conservé son titre ce dimanche soir dans une Barclaycard Arena d'Hambourg pleine, face aux Unicorns of Love. Avec deux rookies («Xerxe» et «Samux»), ces derniers auront réalisé une saison brillante, surtout après avoir remplacé leur adc en catastrophe, à quelques jours du début du split.Mais en finale, et à l'image de la saison régulière (terminée avec 12 victoires pour une défaite), G2 n'a laissé filer qu'une petite partie dans cette affrontement, la troisième, après deux premières manches parfaitement maîtrisées. Les désormais triple-champions d'Europe reprenaient la main dans le quatrième match pour conclure la série (3-1), soulever le trophée, et se qualifier ainsi pour le «Mid-Season Invitational» au Brésil en mai, qui regroupera les meilleures équipes de chaque région du globe.L'occasion pour G2 de se rattraper au niveau international après un «MSI» et des championnats du monde catastrophiques l'an dernier. L'équipe semble avoir passé un cap cette saison et aura l'occasion de mesurer les progrès effectués mais aussi qu'il reste à faire à São Paulo et Rio de Janeiro, contre SKT (Corée du Sud), Flash Wolves (Taïwan) ou encore TSM (Amérique du Nord), qualifié hier soir à la faveur d'une victoire contre Cloud 9 en finale du championnat nord-américain (3-2).Dans le match pour la troisième place en Europe, Fnatic et Paul «sOAZ» Boyer, qui ont montré un beau visage en playoffs après une saison régulière heurtée et une qualification in extremis, n'ont laissé aucune chance au Misfits de Steven «Hans sama» Liv (3-0).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages