Esport - Esport : Vitality lève 50 millions d'euros et officialise son équipe « Counter-Strike »

·3 min de lecture

Vitality a présenté ce mercredi soir l'équipe qui portera ses couleurs sur Counter-Strike en 2022. Le club français a également annoncé une nouvelle levée de fonds auprès de son principal investisseur. Un peu moins d'un mois après avoir dévoilé les impressionnants effectifs de ses deux équipes League of Legends - qui évolueront au sein des Championnats d'Europe et de France -, le club tricolore Vitality a officialisé ce mercredi soir la composition de sa formation Counter-Strike pour 2022. Attendue, annoncée depuis plusieurs semaines par plusieurs médias (dont 1PV), elle aussi paraît très solide sur le papier. lire aussi Esport - League of Legends - Perkz : « Être un capitaine, un leader, fait partie de ma palette » S'il a été décidé de ne pas prolonger l'aventure avec les Français Rémy « XTQZZZ » Quoniam (le coach), Richard « shox » Papillon (parti chez Team Liquid) et Jayson « Kyojin » Nguyen Van, le management a fait le choix d'un effectif international et expérimenté pour aller chercher des titres mais aussi la place de n°1 au classement mondial. Aux côtés de Mathieu « ZywOo » Herbaut, Kévin « Misutaaa » Rabier et Dan « apEX » Madesclaire, Vitality a ainsi placé Emil « magisk » Hoffmann et Peter « dupreeh » Rasmussen mais aussi Danny « zonic » Sorensen, au rôle d'entraîneur. Trois ex-éléments d'Astralis, vainqueurs ensemble de trois Majors - la catégorie de tournois la plus prestigieuse sur le jeu - de rang entre 2018 et 2019. Un exploit unique, qui a permis aux Danois d'obtenir le statut honorifique de « meilleure équipe depuis la création de CS : GO » chez de nombreux suiveurs.

L'arrivée du trio danois a déjà fait beaucoup parler ces dernières semaines, puisque l'information avait filtré dès la fin du Major de Stockholm, date à laquelle le projet a plus ou moins été officialisé en interne. Si certains voient en cet effectif ambitieux un potentiel évident et important, d'autres regrettent la perte de l'identité française et craignent que la sauce ne prenne pas entre ce qui s'apparente pour l'instant à deux groupes qui ne doivent en former qu'un. Une première sortie officielle en février ? Ces joueurs ont toutefois suffisamment de talent et d'expérience pour que l'équipe trouve son chemin, surtout avec un staff dense et, en théorie, de qualité. Au-delà des considérations sportives, on peut également se demander si le choix de l'international n'a pas aussi pour but d'aborder de nouveaux marchés, moins frileux que la France concernant Counter-Strike. Astralis est d'ailleurs considéré comme un club de premier rang au Danemark, tous sports confondus. Après une série de stages de cohésion prévus ces prochaines semaines, la première sortie officielle de cette nouvelle version de Vitality est pour l'instant fixée à mi-février et les IEM Katowice, en Pologne.

Ce recrutement premium sur deux jeux phares de l'esport a enfin été rendu possible par une levée de fonds de 50 millions d'euros répartis sur trois ans auprès de l'investisseur principal derrière Vitality : Rewired.gg. Un fonds d'investissement dédié au sport électronique, qui appartient à l'entrepreneur indien au passé flou Tej Kohli. Celui-ci avait déjà injecté 34 millions d'euros dans le club français entre 2018 et 2019. Une nouvelle rentrée d'argent très importante qui doit permettre à ce dernier de s'imposer durablement à l'international, mais qui pose également question sur la marge de manoeuvre de ses fondateurs, toujours à sa tête.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles