Esport - La Formule 1 s'associe à Rocket League

·1 min de lecture

En marge du Grand Prix de Monaco, cette semaine, Rocket League s'est associé avec la Formule 1. Les monoplaces du paddock seront désormais utilisables dans le jeu. Alors que le mythique Grand Prix de Monaco se profile à l'horizon, ce week-end, la Formule 1 a profité de sa présence en Principauté pour annoncer un nouveau partenariat, attendu, avec le monde des jeux vidéo. À compter de cette semaine, elle s'est associée à Rocket League, le jeu de voitures de Psyonix : désormais, les joueurs pourront incarner les monoplaces des pilotes dans leurs parties.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Via un pack spécial Formule 1, disponible dans la boutique jusque mardi, il est désormais possible d'acheter et de piloter « la Red bull de Verstappen, la Mercedes d'Hamilton ou encore la Ferrari de Leclerc », comme l'explique le communiqué. Toutes les écuries seront représentées et tous les véhicules sont dotés de pneus Pirelli. Le pack dédié est amené à ressortir plusieurs fois dans l'année, les deux partis ayant annoncé un partenariat pluriannuel. En début d'année, Rocket League s'était déjà associé avec la NASCAR. Sorti en 2015, accessible en free-to-play (gratuitement, donc) depuis l'an passé, Rocket League met aux prises deux équipes de voitures, chacune incarnées par un joueur, qui s'affrontent dans un match de football. Le titre est toujours d'actualité aujourd'hui, notamment grâce à sa scène esport, où les Français brillent régulièrement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles