Esport - League of Legends : Fnatic ira aux Worlds, pas Misfits

Fnatic passe l'obstacle Misfits au deuxième tour des play-offs, mais jouera surtout les Worlds, cet automne. (Michal Konkol/Riot Games)

Fnatic sera le quatrième et dernier représentant européen aux Mondiaux de League of Legends, cet automne. Son succès face à Misfits (3-0) au deuxième tour des play-offs du Championnat d'Europe ce vendredi soir a permis à sa formation de valider son billet.

Il y a eu un déclic chez Fnatic. Au bord de l'élimination le week-end dernier, en ouverture des play-offs du LEC - le Championnat d'Europe de League of Legends -, le club sept fois vainqueur de la compétition a dominé Misfits ce vendredi soir au deuxième tour de cette phase finale (3-0). Et si Fnatic peut encore rêver du titre, son équipe « quatre étoiles », pas toujours au niveau des attentes cette saison, s'est surtout officiellement qualifiée pour les Mondiaux, en automne. Elle complète ainsi le tableau des représentants européens pour la compétition (voir encadré).

Face à un Misfits solide contre G2 une semaine plus tôt, Fnatic a haussé son niveau de jeu et maîtrisé son sujet : l'écart entre les deux effectifs a eu son importance dans le résultat du jour. La botlane et un Ivan « Razork » Martin Diaz de nouveau très bon dans la jungle ont surpassé leurs adversaires directs et porté leur formation vers la victoire sans trop forcer. La deuxième manche, serrée, aurait toutefois pu faire basculer la rencontre dans un tout autre scénario mais un dernier teamfight quasi-parfait de la part de Fnatic lui permettait de faire le break. Au score et mentalement.

lire aussi

Esport - League of Legends - caPs : « À Malmö, nous serons intouchables »

Si Fnatic monte en puissance et affrontera MAD Lions dès dimanche pour une place en demi-finale, c'en est donc terminé de Misfits. Au sens propre : le club a vendu sa place en LEC (une ligue fermée, franchisée) aux Espagnols de Team Heretics et n'apparaîtra donc plus dans le tableau l'an prochain. Ses joueurs, le dernier Français en lice dans la compétition Vincent « Vetheo » Berrié en tête, espéraient sans doute meilleure sortie. Cruellement, elle ressemble à celle de l'an passé quand cette équipe s'était déjà arrêtée aux portes des Mondiaux. De nouveau, la marche était un peu trop haute.

Samedi soir, place à la première demi-finale du LEC et une rencontre au sommet entre Rogue et G2 dans la partie haute d'un tableau à double élimination.

L'Europe au complet

G2, Rogue, MAD Lions et Fnatic : voilà, dans le désordre d'ici à la fin du LEC, les quatre équipes qui défendront les couleurs de l'Europe aux Worlds (29 septembre - 5 novembre, au Mexique et aux États-Unis). Les quatre meilleures, les plus régulières de la ligue depuis deux ans. Même s'il faudra plus que de bonnes performances pour venir bousculer les formations chinoises et sud-coréennes.
Dernier qualifié ce vendredi soir, Fnatic n'a donc pas rompu une belle série : le club n'a pas manqué une édition des Mondiaux depuis 2016. Elle aura l'occasion de rattraper la débâcle de l'an dernier, conséquence directe et malheureuse du départ forcé d'Elias « Upset » Lipp pour raisons personnelles la veille du début de la compétition.