Esport - League of Legends : la Karmine Corp renverse Vitality et jouera la finale des European Masters

Yanis « Striker » Kella (le coach de la Karmine Corp, debout) et Jules « Hantera » Bourgeois (le support) ont souffert face à Vitality Bee. Mais la KC disputera la finale des European Masters. (V. Antonini/Karmine Corp)

Le choc des demi-finales des European Masters de League of Legends entre Vitality Bee et la Karmine Corp, deux clubs français, a tourné à l'avantage de cette dernière ce mercredi soir. La KC a retourné son rival (3-2) et affrontera une autre équipe tricolore en finale, samedi : LDLC OL.

La Karmine Corp s'agrippe farouchement à son bien. Double vainqueur des European Masters de League of Legends en 2021, le club de Kamel « Kameto » Kebir s'est qualifié pour la finale de la première des deux éditions annuelles de la compétition ce mercredi soir (3-2). Face à Vitality Bee, une autre structure tricolore et son rival sur le sol français, il a souffert pour y parvenir.

Vitality retourné

Il a tout de même fallu attendre la deuxième demi-finale et un duel entre équipes du championnat de France, favorites depuis le début du tournoi, pour voir un match serré dans ces play-offs. Et exactement comme lors du dernier affrontement en Bo5 (match au meilleur des cinq manches) entre ces deux-là l'été dernier, la KCorp a choisi la voie la plus difficile pour s'imposer. En laissant filer les deux premières parties de la rencontre, dominées par l'équipe à l'abeille et un excellent Duncan « Skeanz » Marquet sur Lee Sin, elle se mettait dans une position délicate, forcée de s'adapter et d'être impeccable pour s'imposer.

Mais le mental des joueurs expérimentés de la Karmine allait faire la différence. Sans jamais paniquer, sa formation décidait d'écarter de l'équation le champion signature du jungler de Vitality dès la troisième manche et offrait enfin du répondant. Si Lucas « Cabochard » Simon-Meslet ne jouait pas au niveau de ses standards sur la toplane, Lucas « Saken » Fayard, de très loin le meilleur joueur du match et supérieur à son vis-à-vis sur la midlane, prenait les clés de la rencontre sur Viktor.

Bien accompagné par Jules « Hantera » Bourgeois impeccable sur Rakan lors des trois manches remportées par son équipe, il impulsait le mouvement vers l'avant qui permettait à la KC de renverser son rival. Sans réponse face à celle du double tenant du titre, les Vitality, décidément friables, ne se sont finalement jamais retrouvés en position de remporter une troisième manche.

LDLC OL - KCorp en finale

Malgré ce succès d'une Karmine convaincante dès qu'elle a été dos au mur, LDLC OL, un autre club français, est en droit d'attendre sereinement le début de la finale, samedi (17h). Invaincus depuis le début des European Masters, les Lyonnais, au jeu plus sûr, plus posé, ont montré plus de choses que leur futur adversaire et partiront favoris.

lire aussi

League of Legends : le guide de la saison 2022

« Le match contre eux en play-offs du championnat de France est celui qui m'a laissé le plus de regrets (défaite de la KCorp 3-0, fin mars), glissait Cabochard sur la chaîne Twitch d'OTP, après sa demi-finale. Nous n'avions pas su mettre notre jeu en place. Je suis impatient de prendre ma revanche. » Il faudra montrer autre chose que ce mercredi soir, mais surprendre au moment où on l'attend le moins fait partie de l'ADN de la KC.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles