Esport - League of Legends : LDLC OL assure une finale d'European Masters entre Français

Thomas « Exakick » Foucou (LDLC OL) jouera la finale des European Masters. (Chloé Ramdani / LFL)

Avec trois clubs français encore en lice dans le dernier carré des European Masters de League of Legends, seuls les Polonais d'AGO Rogue pouvaient empêcher une réunion tricolore en finale. Ils ont été sèchement battus (3-0) par LDLC OL, ce mardi soir.

Il y aura forcément deux clubs français en finale des European Masters de League of Legends, samedi soir. Avec trois formations de LFL dans le dernier carré de la compétition - le deuxième échelon européen sur le jeu - une seule équipe pouvait encore barrer la route des Tricolores : les Polonais d'AGO Rogue. Opposés à LDLC OL ce mardi soir dans la première demi-finale, ils ont lourdement chuté face au champion de France en titre (3-0).

Et les Lyonnais, invaincus dans cette édition des EUM (12 victoires consécutives, un record), n'ont pas eu le temps de trop trembler : à chaque fois chahutés en early game par AGO Rogue, ils ont toujours su prendre le dessus grâce à leurs drafts, leurs individualités supérieures à chaque poste et des meilleurs teamfights. Connus pour déstabiliser leurs adversaires avec des compositions originales, les Polonais s'y sont essayés dans cette rencontre (avec une Evelynn notamment) mais se sont heurtés à un mur.

Largement vainqueur des deux premières manches, un LDLC OL probablement en léger excès de confiance s'est toutefois légèrement relâché dans la troisième. En s'essayant à quelques actions trop agressives, il a bien failli faire durer le suspense. Mais le duo Martin « Yike » Sundelin - Jérémy « Eika » Valdenaire veillait.

La KCorp ou Vitality Bee en finale

Vainqueur des European Masters au printemps 2020, LDLC OL retrouve donc la finale de la compétition samedi et partira favori, peu importe l'adversaire. Il sera donc Français : soit les doubles tenants du titre de la Karmine Corp, soit Vitality Bee. Les deux rivaux s'affronteront mercredi soir (17h) dans une deuxième demie bien plus indécise que la première sur le papier. « Honnêtement, on s'en fout de qui on jouera, mais je pense que Vitality va passer », glissait l'adc lyonnais Thomas « Exakick » Foucou au micro du diffuseur français OTP. Réponse dans peut-être un peu plus de 24 heures...

lire aussi

League of Legends : le guide de la saison 2022

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles