Esport - League of Legends : quatre dates en physique pour la LFL en 2023

Le public lors du LFL Day de février, à Nice. (Chloé Ramdani/LFL)

À compter de 2023, la Ligue Française de League of Legends organisera quatre événements en physique par saison : deux journées de la saison régulière et les finales des segments d'été et printemps. La Coupe de France, cet automne, devrait également avoir lieu devant du public.

Ce jeudi, une bonne partie de l'esport tricolore s'est donnée rendez-vous à la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, pour une nouvelle journée de la Ligue Française de League of Legends (LFL), disputée devant 3 500 personnes. Après celui qui s'est tenu à Nice en février, c'est seulement le deuxième « LFL Day » organisé cette année. Mais les événements en public vont bientôt devenir plus récurrents et plus importants.

À compter de l'année prochaine, la LFL organisera en effet quatre shows en physique par an : deux journées de la saison régulière et les deux finales des segments d'été et printemps. « En 2023, on veut deux types d'évènements distincts, explique Bertrand Amar, responsable de la branche esport chez Webedia, qui coorganise la LFL depuis 2019 aux côtés de Riot Games, l'éditeur du jeu. D'abord, les journées de LFL, à raison d'une destination par segment, qui accueillerait soit une date comme à Boulogne-Billancourt soit deux dates comme à Nice. Ensuite, on aimerait aussi proposer les finales de segments en offline, avec des configurations plus légères. »

Pas de finale offline en 2022, mais la Coupe de France

Comme il est impossible de connaître à l'avance l'affiche pour le titre de la LFL, Webedia juge « difficile » de faire le pari d'avoir des équipes capables de ramener plusieurs milliers de personnes. Pour les finales, de « plus petites salles », d'une capacité d'environ 1 000 personnes, seront donc privilégiées, ce qui permettra à la ligue de visiter des villes moyennes. Pour les LFL Days de saison régulière, en revanche, la ligue continuera à miser sur des salles de 3 000 personnes au minimum, voire plus dans le futur.

lire aussi

Les ultras dans l'esport, un mouvement qui prend de l'ampleur

« A priori », dixit Bertrand Amar, la finale du segment d'été 2022, qui est déjà bien entamé, devrait en revanche se disputer en ligne. Mais un événement va rassembler les fans français de Lol d'ici la fin de l'année : la Coupe de France, nouveau rendez-vous rassemblant les équipes de LFL, de Div2 et les meilleures du circuit amateur, qui se tiendra à l'automne. « On veut de l'offline pour cette compétition, a minima pour la finale. Pour le lieu, la problématique est la même que pour les finales LFL, donc on vise plus des salles de 1 500 personnes. On réfléchit aussi à la possibilité de jouer des matchs à la Paris Games Week, même si rien n'est fait. »

Une place laissée aux KCX

Pour l'heure, Webedia devrait se contenter de ses quatre rendez-vous offlines annuels, cinq en incluant la Coupe nationale. « Ce sont des évènements qui coûtent très cher, si bien qu'on ne pense pas en financer plus d'un par segment, justifie Bertand Amar. En faire trop, ça pourrait banaliser les LFL Days, qui correspondent actuellement à nos pics d'audience. Ce n'est pas du tout notre plan de faire une ville différente par semaine, contrairement à ce qu'on a pu lire. » L'intention serait cependant de continuer à organiser une partie des shows en province, comme ça a été le cas avec Nice et Aix-en-Provence.

lire aussi

Esport : à Bercy, le nouveau tour de force de la Karmine Corp

Avec ce planning, le but est aussi de laisser le temps aux équipes d'organiser leurs propres soirées en marge de la LFL, comme l'a fait récemment la Karmine Corp avec le KCX 2. À cette occasion, Webedia avait même modifié son calendrier pour permettre à l'équipe de jouer un match de championnat face aux 12 000 personnes qui s'étaient rassemblées à Bercy. « La seule condition qu'on a, c'est qu'il y ait uniquement l'équipe qui joue à domicile sur scène. Dès lors que les deux équipes seraient réunies, ça deviendrait un évènement LFL », précise la ligue, qui veut être un « moteur pour faciliter » ces initiatives.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles