Esport - League of Legends : les quatre clubs français bien partis en European Masters

Kamil « Kamilius » Kostal et GameWard ont remporté leurs trois premiers matchs de poules. (Chloé Ramdani/LFL)

À mi-chemin des phases de poules des European Masters, le deuxième échelon européen sur League of Legends, les quatre représentants de la ligue française sont bien partis pour se qualifier pour le prochain tour. GameWard et BDS Academy sont même invaincus.

Les analystes prédisaient à nouveau une nette domination de la France dans cette campagne estivale des European Masters, le deuxième échelon européen de League of Legends. Pour l'instant, les quatre représentants tricolores leur donnent pleinement raison, puisqu'ils sont tous en bonne posture pour rejoindre les quarts de finale, alors que la moitié des matchs de poules ont déjà été disputés. Les rencontres restantes se joueront de lundi à jeudi.

Les deux meilleures impressions ont été laissées par GameWard (3-0) et BDS Academy (3-0), toutes deux invaincues. Vice-championne de France, cette dernière a toutefois du s'employer ce jeudi pour battre sa principale rivale dans sa poule, la championne d'Espagne Team Heretics, finalement défaite grâce à un Adam « Adam » Maanane très incisif. Pour GameWard, placée dans un groupe plus faible, la semaine a été plus facile, aucun de ses matchs n'ayant excédé la demi-heure de jeu.

lire aussi

Esport - League of Legends - Adam : « Je montre vraiment que j'ai le niveau pour le LEC »

La mauvaise surprise est venue de LDLC OL (2-1), champion de France et extrêmement régulier depuis le début de la saison, qui est tombé à la surprise générale mercredi contre X7, le vice-champion de la ligue nordique. Leurs deux autres victoires leur permettent néanmoins de figurer dans les deux premières places de leur groupe, qualificatives pour la suite de la compétition. Même bilan du côté de Vitality. Bee (2-1), qui s'est incliné contre Unicorns of Love, le champion d'Allemagne, lors de son premier match, avant de parfaitement se reprendre par la suite.