Esport - League of Legends : Rogue rejoint G2 en finale du LEC

Rogue a écarté Fnatic et jouera G2, dimanche, en finale du LEC. (Michal Konkol/Riot Games)

Rogue a renversé Fnatic ce samedi soir (3-1), à Malmö, en demi-finale du segment d'été du Championnat d'Europe de League of Legends. Son équipe jouera le titre, dimanche, face à G2. Une revanche du printemps.

Rogue tient sa revanche. Battue par G2 en conclusion du segment de printemps du Championnat d'Europe de League of Legends et le week-end dernier dans le winner bracket de l'arbre à double élimination de l'édition printanière de la compétition, son équipe a tout de même gagné sa place en finale, ce samedi soir. Elle retrouvera son bourreau, dimanche, et tentera de remporter un premier titre continental qu'elle ne fait que toucher du doigt depuis deux ans.

À Malmö, en Suède, où se déroule la conclusion du LEC, Rogue a écarté Fnatic (3-1) dans une demi-finale unique pourtant bien mieux entamée par son adversaire, retrouvé depuis le premier tour des play-offs. Probablement un peu inhibée par le contexte - le tournoi s'achève dans une grande enceinte, devant une douzaine de milliers de spectateurs, pour la première fois depuis 2019 - sa jeune formation était largement dominée dans la première manche de la rencontre par un Marek « Humanoid » Brazda brillant.

Mais Rogue présentait un tout nouveau visage dans la suivante, dominant dès l'early game avant de dérouler. Malgré une frayeur en fin de rencontre, le finaliste malheureux des deux derniers spring splits recollait au score. Retrouvé, il reproduisait le même schéma dans les deux parties suivantes face à un Fnatic brouillon, inoffensif et tout simplement dépassé par le collectif adverse. Celui-ci devra montrer la même consistance en finale (dimanche, 17h) pour espérer faire vaciller un G2 qui l'a giflé il y a tout juste une semaine (3-0).

lire aussi

Esport - League of Legends - Flakked : « Avec G2, jouer les Worlds est un minimum »

Attendu, le choc entre le tenant du titre et Fnatic (les deux équipes les plus populaires et les plus titrées du LEC) n'aura pas lieu. Dans un remake de la première finale de l'année, à Rogue d'enfin saisir sa chance.

Jakob « YamatoCannon » Mebdi, coach de Fnatic : « Rogue est parvenu à mieux jouer que prévu. Nous devions être prêts pour la meilleure version de cette équipe. J'ai commis des erreurs lors des drafts, nous n'avions pas les outils pour revenir dans des parties mal embarquées. Rogue n'a pas laissé beaucoup d'ouvertures. Nous étions confiants avant aujourd'hui, mais ça a été trop juste. Les Worlds ? Nous devons voir comment la Meta évolue d'ici là. »