Esport - LoL - Esport - League of Legends : Akabane et Hantera, les autres chances françaises des European Masters

·3 min de lecture

Deux Tricolores évoluant hors de l'Hexagone se sont qualifiés pour l'édition estivale des European Masters sur League of Legends, dont le tour principal démarre ce lundi : Philippe « Akabane » Le (BIG, Allemagne) et Jules « Hantera » Bourgeois (UCAM, Espagne). Ils pourraient venir perturber les projets de victoire des équipes du Championnat de France.

Le tour principal de l'édition estivale des European Masters (EUM) de League of Legends - l'équivalent de la deuxième division continentale - démarre enfin, ce lundi. Et s'il y aura moins de Français qu'au printemps (six, contre quatre cette fois-ci après l'élimination de Vitality Bee dès l'étape préliminaire), tous ambitionnent la victoire finale.

lire aussi
Esport - League of Legends : Vitality Bee éliminé au tour préliminaire des European Masters

Ils seront d'abord deux dans les rangs de la Karmine Corp, lauréate de la compétition au printemps et seule des deux équipes de la Ligue française de League of Legends à aligner des joueurs de l'Hexagone (vainqueur de la LFL, Misfits Premier n'en compte aucun dans son effectif) : Lucas « Cabochard » Simon-Meslet et Lucas « Saken » Fayard. Si la KCorp reste l'un des favoris à sa propre succession, elle a montré des failles au fil de la saison et surtout contre Misfits Premier, en finale du dernier championnat de France.

BIG en a gros
De quoi donner des idées à certains prétendants comme BIG, en Allemagne, où Philippe « Akabane » Le a remplacé son compatriote tricolore Karim « Karimkt » Aubeneau dans la jungle lors du mercato de mi-saison. Aujourd'hui, le récent champion de Prime League (la ligue allemande) ne cache pas ses ambitions de victoire après s'être vite affirmé au sein de cette formation. « Au début, mon objectif était de me qualifier pour les EUM, glisse Akabane. Maintenant qu'on y est, je veux tout gagner. On a créé des gros liens en remontant le tableau des play-offs en Allemagne, on va voir où ça nous emmènera ».

Pour trouver le quatrième et dernier Français engagé dans la compétition, il faut se tourner vers l'Espagne. Jules « Hantera » Bourgeois est venu y dépanner UCAM en milieu de segment en raison de la dégradation de l'état de santé du support titulaire, Pedro « Plasma » Ribeiro. Finaliste de la SuperLiga (le championnat espagnol), UCAM, qui croisera Misfits Premier en poule, n'aura pas de grosse étiquette de favori à assumer.

Cela n'empêche pas Hantera d'être ambitieux, porté par les performances convaincantes des Espagnols en play-offs de la compétition locale. « Nous sommes confiants pour les groupes même si nous affrontons sûrement la meilleure équipe de la compétition (le champion de France). Par respect pour mes coéquipiers qui sont allés en demi-finale au printemps, l'objectif c'est d'être encore dans le top 4 », avance-t-il.

Là ou UCAM avait fait forte impression (défaite de justesse contre la KCorp en demi-finales), BIG avait grandement déçu. Principal adversaire annoncé de la Karmine au spring split, l'équipe avait été éliminée dès les quarts par son rival en Allemagne, Mousesports. Une contre-performance qui a attisé l'appétit des joueurs. « BIG a appris de ses erreurs, promet Akabane, passé par la KCorp (alors « Kameto Corp ») en 2020 et à laquelle il reste très attaché. Ils avaient eu une poule trop facile, se sont reposés sur leurs lauriers et se sont fait surprendre. L'approche ne sera pas du tout la même cette fois. »

Des supporters toujours présents
Ancien joueur de Solary, rival de la KCorp, Hantera partage avec Akabane cette particularité d'être passé par une équipe disposant d'une communauté active de supporters. Les différentes rencontres des deux Français devraient donc susciter un certain engouement et rappeler l'effervescence autour d'Ilias « Nuclearint » Bizriken, notamment, au printemps.

lire aussi
Esport - Karmine Corp : KCX, un événement ultra réussi

Coéquipier d'Akabane chez feu la Kameto Corp, celui-ci avait été massivement soutenu par les fans tricolores pendant les European Masters, sous les couleurs de Schalke 04. Une ferveur largement alimentée par les commentateurs d'OTP, le diffuseur français de l'événement, soutenant l'équipe allemande comme si elle était issue de la LFL.

« Il y avait déjà tellement de gens qui me supportaient pour la finale de la Prime League, je les attends encore pour les EUM ! », se réjouit ainsi d'avance Akabane. « Dès que les play-offs de SuperLiga ont commencé, les supporters de Solary étaient là et c'était incroyable, complète Hantera. Ça me booste. Ça met un peu de pression, mais c'est pour ça qu'on devient joueur pro. » Reste qu'il s'agirait d'une petite surprise de voir les Français de l'étranger venir bousculer et éliminer l'une des deux équipes de LFL.

Le programme des Français ce lundi aux European Masters

16h30 : Misfits Premier (LFL) - AGO Rogue
17h30 : UCAM (avec Hantera) - Anórthosis Famagouste
18h30 : BIG (avec Akabane) - Fnatic. Rising
21h30 : Karmine Corp (LFL) - Mousesports

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles