Esport - LoL - Esport - League of Legends : Misfits champion de France

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Misfits Premier - la réserve du club évoluant dans l'élite européenne - a remporté le championnat de France de League of Legends ce lundi soir en battant GamersOrigin (3-0) en finale. Dominant cette saison, on s'attendait à ce que GamersOrigin s'impose assez tranquillement en play-offs de la LFL - le championnat de France de League of Legends - ce lundi soir à Monaco. Mais en finale, le vainqueur des segments de printemps et d'été et grand favori a été surpris (3-0) par un Misfits Premier remodelé (Jean « Jezu » Massol, touché par le Covid, était absent et remplacé par Lucas « Saken » Fayard, prêté par Vitality pour l'occasion, ce qui a poussé Ronaldo « Ronaldo » Betea à changer exceptionnellement de poste), agressif et en réussite dans une situation qu'on pensait désespérée au vu des conditions et de l'adversaire.

La réserve de Misfits, qui évolue en LEC, l'élite européenne, est ainsi sacrée officiellement championne de France de League of Legends 2020 sans avoir perdu une seule manche des play-offs (3-0 contre LDLC OL en demi-finale, début octobre, également). Une vraie performance pour une équipe sur courant alternatif cette année. Un événement physique pour conclure une saison chaotique À Monaco, la saison s'est achevée au cours d'un premier rendez-vous physique et en public depuis le lancement de la ligue, fortement perturbée par la pandémie. Des conditions qui ont peut-être rebattu en partie les cartes, mais probablement moins que la date de la finale, disputée quasiment un mois après la conclusion d'un segment d'été déjà programmé tard dans le calendrier. Ce qui avait forcé les équipes à jongler entre LFL et European Masters (la deuxième division européenne).

Des situations qui ont agacé les formations et joueurs en lice, voire un temps démotivé certains. Ces approximations restent compréhensibles dans le contexte actuel mais le championnat - avec des audiences en progression, qui a mis en lumière des talents qui pourraient rejoindre l'échelon supérieur et dont le bilan global restera positif - devra les éviter en 2021. Son format va légèrement changer puisque la LFL va passer à dix équipes (contre huit) l'an prochain. Les identités des deux petits nouveaux n'ont pas encore été révélées. Si BDS et Oplon ont terminé aux deux premières places de la Division 2, leurs dossiers doivent encore être acceptés. Ce qui serait encore loin d'être gagné...