Esport - LoL - Esport - League of Legends : en LEC, la course aux play-offs devrait être disputée

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Trois équipes sont aujourd'hui certaines de jouer les play-offs du segment de printemps du Championnat d'Europe de League of Legends. À trois journées de la fin de la saison régulière, disputées de ce vendredi à dimanche, six formations peuvent encore espérer rejoindre la phase finale. Le point sur les chances de chacune d'entre elles.

Derrière G2, Rogue et MAD Lions, assurées de participer aux play-offs du segment de printemps du Championnat d'Europe de League of Legends (LEC), six équipes sont encore en course pour les trois dernières places restantes en phase finale. Elles entament leur dernière ligne droite ce vendredi soir à l'occasion d'un « super week-end » de trois journées jusqu'à dimanche. Les dernières de la saison régulière.

Et si SK Gaming et Fnatic se qualifient dans plus de 99 % des 32 768 scénarios restants selon les statistiques officielles (qui ne prennent pas en compte les degrés de difficulté des calendriers), les deux équipes peuvent encore dégringoler. Tout est possible, même pour les Français de Vitality, avant-derniers et accrochés à un mince espoir de remontée fantastique après un début de saison chaotique. Tour d'horizon des chances de chacun des clubs encore en ballottage, classés par ordre de probabilité.

SK Gaming
Bilan actuel : 5e, 8 victoires, 7 défaites

Se qualifie dans : 99,8 % des scénarios possibles

Calendrier : Rogue (2e) puis Astralis (10e) puis G2 (1er)

Selon les statistiques, l'équipe du Français Jean « Jezu » Massol et du Belge Ersin « Blue » Gören est celle qui a le plus de chances de rejoindre le trio de formations déjà qualifiées. Un succès lui suffirait pour disputer les play-offs et SK affronte Astralis samedi, bon dernier et seul club hors course.

Mais même si cette équipe perdait ses trois rencontres, il faudrait un concours de circonstances très défavorable (des exploits successifs et combinés de Misfits, Schalke 04 ou Excel) pour ne pas voir ce duo de francophones en phase finale. Les rencontres contre Rogue et G2 feront office de bons tests également avant de, peut-être, les recroiser quelques jours plus tard.

Fnatic
Bilan actuel : 3e ex aequo, 9 victoires, 6 défaites

Se qualifie dans : 99,3 % des scénarios possibles

Calendrier : Schalke 04 (6e) puis Misfits (6e ex aequo), puis Rogue (2e)

Il faudrait un scénario complètement fou pour ne pas voir Fnatic en phase finale à la fin de ce week-end. Le club finaliste des trois dernières éditions du LEC (des défaites contre G2 à chaque fois) monte en puissance, semble supérieur à ses deux premiers adversaires et cherchera même à réaliser un sans-faute pour se mettre en confiance.

« On s'est trouvés, glissait le midlaner belge de l'équipe, Yasin « Nisqy » Dinçer, dimanche dernier. On a eu une discussion pour définir comment on voulait jouer dans l'optique des play-offs et aujourd'hui nous sommes sur la même longueur d'onde. Ça s'est senti, on prend moins de risques inutiles, on joue de façon plus propre, plus contrôlée. »

Même en cas de naufrage et d'une situation d'ex aequo à neuf victoires, Fnatic disputera a minima un tie-breaker.

Misfits
Bilan actuel : 6e ex aequo, 6 victoires, 9 défaites

Se qualifie dans : 49,3 % des scénarios possibles

Calendrier : MAD Lions (3e ex aequo) puis Fnatic (3e ex aequo) puis Vitality (9e)

Misfits se qualifie en play-offs dans la moitié des scénarios restants, mais la formation de Vincent « Vetheo » Berrié, plutôt en forme (trois victoires sur les quatre derniers matches), a un programme relevé. Deux membres du Top 4, un Vitality qui pourrait être encore en mesure de rejoindre la phase finale au moment de la confrontation : il faudra probablement réaliser au moins un exploit pour éviter d'être dépassé par Schalke 04 ou rejoint par les poursuivants du duo. Pas simple.

Schalke 04
Bilan actuel : 6e ex aequo, 6 victoires, 9 défaites

Se qualifie dans : 32 % des scénarios possibles

Calendrier : Fnatic (3e ex aequo) puis Vitality (9e) puis Excel (8e)

Le calendrier de Schalke 04, ex aequo avec Misfits à la sixième place, est plus clément que celui de son principal adversaire. Les Allemands, qui viennent de briser une série de sept défaites consécutives, paraissent ainsi en meilleure posture. Mais les confrontations directes à venir avec Vitality puis Excel, toujours en course, pourraient renverser cette situation. La bataille pour l'ultime strapontin qualificatif en phase finale promet énormément.

Excel
Bilan actuel : 8e, 5 victoires, 10 défaites

Se qualifie dans : 13,8 % des scénarios possibles

Calendrier : G2 (1er) puis Rogue (2e) puis Schalke 04 (6e ex aequo)

Embourbée dans une série noire de sept défaites de rang, la seule équipe (si on exclut Astralis, qui était Origen jusqu'à cette année) à ne pas avoir disputé les play-offs depuis la création du LEC en 2019 devra a priori encore patienter. Avec un scénario très favorable, elle pourrait n'avoir qu'à remporter un match contre Schalke 04 puis surpasser Misfits et Vitality dans une série de tie-breakers. Mais difficile d'imaginer cette formation battre les deux terreurs de la ligue...

lire aussi
Esport - League of Legends - Crownshot : « Nous ne voulons pas penser aux play-offs »

Vitality
Bilan actuel : 9e, 4 victoires, 11 défaites

Se qualifie dans : 5,6 % des scénarios possibles

Calendrier : Astralis (10e) puis Schalke 04 (6e ex aequo) puis Misfits (6e ex aequo)

Il existe une voie pour Vitality. Si le club français remporte ses trois matches (une défaite face à Astralis ne serait pas rédhibitoire mais réduirait largement ses chances) - qui promettent tous d'être disputés, contre des équipes à sa portée et concurrentes - il devrait a minima jouer un tie-breaker dimanche soir. Ce qui serait déjà un petit miracle après un début de saison très difficile. Mais Duncan « Skeanz » Marquet et ses coéquipiers, en progrès, n'ont pas leur destin en main. Même avec un sans-faute, il faudra compter sur un deuxième faux pas de Schalke 04 et Misfits... qui ne bénéficient pas d'un calendrier aussi favorable que Vitality.

lire aussi
Esport - League of Legends - LEC : programme du week-end et résultats en direct