Esport - LoL - Esport - League of Legends : en Corée du Sud, T1 conserve son titre

L'Equipe.fr
L’Equipe

Triple champion du monde de League of Legends (2013, 2015, 2016), vainqueur des deux dernières éditions de la ligue sud-coréenne - l'une des régions majeures de la scène compétitive -, T1 a conservé son titre national ce samedi. Les finales des Championnats majeurs de la scène compétitive de League of Legends se suivent et se ressemblent. Après un 3-0 pour G2 contre Fnatic en Europe, un 3-0 pour Cloud9 contre FlyQuest en Amérique du Nord, T1 (« SKT T1 » jusqu'à cette année) a infligé un 3-0 à Gen. G en finale de la ligue sud-coréenne ce samedi après-midi. Le neuvième titre national du club le plus titré au monde sur League of Legends (également trois fois vainqueur des Worlds, en 2013, 2015 et 2016) et de son midlaner star Sang-hyeok « Faker » Lee. Le troisième de suite pour une équipe qui a pourtant connu beaucoup de changements lors de la dernière intersaison. Esport : BMW débarque en force

Premier à l'issue de la saison régulière, Gen. G n'a pas existé face à son dauphin dans ce match disputé physiquement (contrairement à la majorité des compétitions esportives aujourd'hui), à Séoul, mais à huis clos, devant un public de carton. Précurseur de ce qu'on pourrait voir se généraliser dans le sport à moyen terme ?

Plus aussi dominant que par le passé à l'international, T1 ne pourra cependant pas s'y jauger avant un moment puisque le Mid-Season Invitational - tournoi regroupant les champions des différentes ligues principales à travers le monde - a été annulé cette semaine. Prochain objectif planétaire pour les Sud-Coréens : les Mondiaux, en Chine, à l'automne.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi