Esport - LoL - Esport - League of Legends - Neo : « On ne joue pas aux chaises musicales »

·8 min de lecture

Vitality s'est retrouvé dans la tourmente cette semaine, après avoir annoncé un changement de joueurs entre ses deux équipes League of Legends. Une décision qui rappelle les errements récents du club français, mais que Fabien « Neo » Devide, son président, assume, tempère et justifie. « Oh non, ça recommence ». Vitality a encore vécu quelques jours difficiles sur League of Legends. Battu à deux reprises en LEC - le championnat d'Europe - le week-end dernier, le club tricolore s'est retrouvé dans la tourmente mercredi quand a été révélé un changement entre ses deux formations : les jeunes toplaners Enzo « SLT » Gonzalez et Mathias « Szygenda » Jensen ont échangé leurs places entre l'équipe une et l'académie. Un nouveau remplacement au sein d'un effectif qui en a connu beaucoup ces 18 derniers mois, accueilli difficilement par les fans de Vitality et les suiveurs français en général, fatigués du manque de stabilité et des erreurs successives commises par le club, mais surtout de l'impression laissée de ne pas donner suffisamment de temps aux rookies. Après un communiqué laconique qui ne donnait que trop peu d'explications, Fabien « Neo » Devide, son président, l'affirme : cette fois, la décision est maîtrisée. lire aussi Esport - League of Legends : Vitality change tout « Qu'est-ce qui a motivé ce changement au sein de l'effectif ?
Fabien « Neo » Devide : Depuis le début nous voulons nous donner la possibilité de faire des changements stratégiques lorsque nous estimons qu'il y a une opportunité. On investit pour avoir dix joueurs de très haut niveau. Cela nous permet de faire des rotations, c'est notre choix. Quand nous avons testé des joueurs au début du mercato, SLT et Szygenda étaient de loin les meilleurs des essais. Mais nous avons estimé que Mathias n'était pas prêt à évoluer en LEC. Il sortait d'un segment de printemps traumatisant avec beaucoup de pression sur lui et une gestion pas optimale de notre côté. C'était sa première expérience loin de chez lui... On a reçu des offres, on a choisi de le conserver parce qu'on croit en son talent. On a simplement décidé de le faire jouer avec l'académie pour lui redonner de la confiance, le faire travailler. SLT est très stable mentalement, il arrive à avoir de l'impact même en jouant weak side... C'est un profil différent de celui de Szygenda, mais complémentaire. Comme on ne savait pas bien comment allait se comporter le groupe, on a pensé qu'il fallait plutôt démarrer avec un joueur comme Enzo mais dans un effectif de dix joueurs qui bossent ensemble. Aujourd'hui, avec sa progression on a estimé que Mathias pouvait apporter quelque chose de plus à l'équipe.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Même s'il sort d'un week-end difficile, à l'image de l'équipe, les premiers matches de SLT étaient plutôt bons...
Les gens s'offusquent aussi pour ça, parce qu'il a montré des choses et pourtant il est remplacé. Le timing est malheureux car il donne l'impression que l'on agit en réaction alors qu'il s'agit d'un choix réfléchi. Les fans jugent sur le LEC, nous sur un échantillon plus large avec l'entraînement. Oui, SLT a été bon en matches officiels. En scrims c'est plus difficile. Il progresse, mais doit continuer de le faire, il reste un peu tendre, doit gagner en assurance. De son côté Szygenda a avancé, sur le plan de la maturité notamment. Il peut apporter beaucoup à l'équipe LEC. Ce changement répond donc à un besoin stratégique à un instant T mais c'est aussi une récompense pour Mathias et ce n'est pas une punition pour SLT. On essaye d'équilibrer les choses. Ça n'enlève rien à son talent, on croit beaucoup en lui : pour moi c'est le futur Odoamne, un joueur weak side avec un brillant avenir. En LFL on joue le titre, on vise les European Masters. Il aura une chance de revenir, on ne le met pas au placard, au contraire : on veut éviter de faire la même erreur qu'avec Szygenda au printemps. lire aussi Esport - League of Legends - Selfmade : « Il est temps de devenir humble » Qui a pris cette décision ?
Les coachs. Ça a été acté dimanche après une discussion avec Enzo. Ils ont pris le temps d'échanger avec la psychologue qui accompagne l'équipe pour que tout se passe du mieux possible. Comparer avec les changements de l'an dernier c'est presque insultant, parce qu'on a un contexte très différent. Les joueurs sont très bien entourés au quotidien. On ne joue pas aux chaises musicales. On travaille de concert avec les équipes, dans l'intérêt de la compétition reine. Avant, on donnait l'impression de naviguer à vue. Cette fois, nous pensons que c'est un changement cohérent, maîtrisé et bien mené. Fabien « Neo » Devide « On n'a pas suffisamment anticipé et expliqué ce changement. Maintenant je suis saoulé par les réactions de certains qui en profitent pour régler leurs comptes ou pour faire du Vitality bashing parce que c'est dans l'air du temps. » Justement, comment SLT a-t-il encaissé ce changement ?
Il est déçu mais c'est normal, c'est un compétiteur. Il comprend, il ne le vit pas mal. Il voit aussi l'échantillon des matches face à lui. Jouer en académie va lui permettre de progresser, de bosser et il le sait. Ça fait grandir les joueurs de toujours rechercher le plus haut niveau. C'est un garçon intelligent. Dès lundi il était là pour s'entraîner avec l'équipe LFL, motivé, et il a déjà joué un rôle phare dans l'équipe académique pour les matches de cette semaine, ce qui est très positif. Avoir SLT n'est pas une régression pour celle-ci. Le seul souci que ce changement pose se situe au niveau des automatismes. Mais vous comprenez que ce changement donne l'impression qu'à nouveau on ne laisse pas de temps aux rookies chez Vitality... Difficile d'entendre que les choses ont changé avec le passé récent.
Pourtant Szygenda est un rookie lui aussi et la chance lui est donnée de revenir en LEC grâce au travail qu'il a effectué. Laisser du temps pour laisser du temps ça ne sert à rien. Si on avait continué sans rien modifier, ça aurait peut-être créé de la frustration, de la défiance, et un déséquilibre. SLT n'est pas un problème, mais collectivement quelque chose ne fonctionnait pas. Et la solution c'est peut-être de faire jouer un Szygenda qui mérite sa chance. Encore une fois, avec toutes les cartes en main je pense que ce changement est intéressant pour tout le monde. Et il n'est pas définitif : on a expliqué à SLT qu'il pourra regagner sa place. On entre dans un modèle qui ressemble à ce qu'il s'est passé entre Bwipo et sOAZ chez Fnatic en 2018. Ou chez nous sur Counter-Strike, avec l'effectif de six joueurs qui a amené beaucoup de succès. Là les gens s'agacent surtout parce que ça renvoie encore une image négative. lire aussi Esport - League of Legends : en LFL, GamersOrigin et LDLC OL font tomber la Karmine Corp

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Szygenda et SLT savaient depuis le début de la saison que cela pouvait arriver ?
Szygenda était prévenu qu'on allait le considérer, SLT savait que c'était un scénario possible. C'est différent du cas de Nji et Skeanz l'an dernier : le premier était au courant qu'il était là pour laisser le temps au second de reprendre confiance. SLT est toujours une bonne solution pour l'équipe mais aujourd'hui il est en difficulté. Alors on essaye de le préserver pour lui permettre de se développer sereinement. Il y a eu une erreur de communication également ? Sans explication, voir ce nouveau changement chez Vitality concernant un rookie, logique de voir les fans ou les suiveurs s'agacer.
On n'a pas suffisamment anticipé et expliqué ce changement. Maintenant je suis saoulé par les réactions de certains qui en profitent pour régler leurs comptes ou pour faire du Vitality bashing parce que c'est dans l'air du temps. Oui, nous aurions dû faire une communication plus transparente, parce que le projet, le cadre, le contexte, tout est différent de nos erreurs précédentes. D'ailleurs on a vu dans les commentaires une demande d'explications chez beaucoup. C'est normal. Si j'avais été à leur place j'aurais réagi de la même façon. Mais les commentaires toxiques... On essaye de faire les meilleurs choix, je suis persuadé que celui-ci est bon. Le temps nous dira si c'est le cas. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles