Esport - LoL - Esport - League of Legends - Elyoya : « Nous n'avons encore rien montré »

·5 min de lecture

Battu par Team Liquid, lundi, pour son entrée en lice aux Mondiaux de League of Legends, le double champion d'Europe en titre MAD Lions a déçu. Pas inquiet, son jungler espagnol Javier « Elyoya » Prades Batalla s'est montré rassurant pour la suite du tournoi. « Comment expliquez-vous cette défaite d'entrée contre Team Liquid ?
Il y a pas mal de choses qui ne sont pas allées dans le bon sens. Mais, globalement, nous n'étions pas sur la même longueur d'onde pendant ce match. Nous avons tous commis beaucoup d'erreurs et nous n'avons pas proposé une performance à la hauteur de ce que nous savons faire. Je ne suis pas certain de pouvoir dire quel a été le problème précisément mais nous avons tous été un cran en dessous. Devons-nous être inquiets, alors que vos deux autres adversaires dans cette poule sont les équipes chinoise et sud-coréenne ?
Non, non. Ce n'est qu'un seul match, il en reste cinq, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Nous proposons de meilleures performances à l'entraînement et nous sommes capables de montrer un bien meilleur fond de jeu que cela. Je reste confiant. lire aussi Esport - League of Legends - Worlds : « Très difficile pour Upset d'être prêt pour la fin de cette phase de groupes »

Vous bénéficiez de l'expérience accumulée au MSI (au printemps, MAD Lions avait atteint les demi-finales de ce tournoi international de mi-saison)...
Je pense que cela nous aide, oui. Maintenant, aux Worlds, nous affrontons les trois, quatre meilleures équipes de chaque région majeure. Plus seulement le champion. Les Mondiaux sont très différents du MSI, plus excitants aussi. Il s'agit de votre première année à ce niveau, comment appréhendez-vous ces Worlds ?
C'est motivant d'affronter autant de bonnes équipes. J'ai l'impression d'apprendre beaucoup, ça me pousse à progresser. Mais c'est aussi stressant... Chaque erreur que vous commettez se fait punir. Il faut faire beaucoup plus attention, tout le temps. En LEC, vous pouvez rater des choses et vous en sortir. Aux Worlds, ça ne se passe pas comme ça. Cela rend difficile le fait de se maintenir à un niveau de performance élevé, mais c'est ainsi (sourire). lire aussi Esport - League of Legends - Chips & Noi : « MAD Lions a un truc à part » Ce que vous dites sur les erreurs, on a l'impression que c'est ce qui s'est passé contre Team Liquid.
Nous en avons commis beaucoup trop surtout. Ce n'est pas comme si nous avions fait une erreur avant d'être punis pour celle-ci, ç'a été une succession de bêtises. Comment sentez-vous l'équipe depuis que vous êtes arrivés en Islande ?
Nous sommes tous très excités d'évoluer à ce niveau, aux Worlds. À chaque entraînement, nous avons l'impression d'apprendre quelque chose de nouveau, nous progressons beaucoup et c'est une bonne chose. Nous allons montrer ce dont nous sommes capables. Contre Team Liquid, il s'agissait juste d'un mauvais match, ça arrive. Je suis sûr que nous monterons en puissance. Javier « Elyoya » Prades Batalla, jungler de MAD Lions « Le plus dur envers ma personne sera toujours moi-même. Mes attentes à mon sujet seront toujours plus importantes que celles des autres. J'ai l'impression de ne pas pouvoir ressentir plus de pression venant des gens, même s'ils espèrent des choses de moi. Je suis celui qui en attend le plus » Beaucoup vous considèrent comme le meilleur espoir de l'Europe après vos deux titres en LEC cette année. C'est une pression supplémentaire ?
Non, au contraire. J'aime savoir cela parce que, comme vous l'avez dit, nous avons gagné deux fois le Championnat d'Europe. Nous ne nous écroulons pas sous la pression. Et puis le plus dur envers ma personne sera toujours moi-même. Mes attentes à mon sujet seront toujours plus importantes que celles des autres. J'ai l'impression de ne pas pouvoir ressentir plus de pression venant des gens, même s'ils espèrent des choses de moi. Je suis celui qui en attend le plus. La meta est très agressive, elle vous laisse jouer beaucoup de choses également. Qu'en pensez-vous ? C'est un atout pour MAD Lions ?
J'aime beaucoup la meta actuelle dans la jungle. Je me sens bien dans ces conditions. En tant qu'équipe, nous pouvons jouer n'importe quel style selon moi donc nous sommes en mesure de nous adapter s'il faut. Comment vous sentez-vous mentalement ? On sait que la fatigue, les burn-out, sont des choses qui ont touché votre formation cette année...
C'est très différent du MSI. Pendant cette compétition, nous étions fatigués, en burn-out. Cette fois, je me sens reposé, motivé à l'idée de progresser et jouer. C'est beaucoup mieux, grâce à notre préparation au long du segment d'été, parce que nous avons anticipé une qualification aux Mondiaux. Nous avons parlé du regard des autres, mais comment jugez-vous vos chances à ces Mondiaux ?
Nous n'avons encore rien montré, si ce n'est un mauvais MAD Lions pour commencer. Nous pouvons faire beaucoup plus. Pour nous jauger, je dois d'abord mieux observer ce dont les autres sont capables. Mais si nous corrigeons nos erreurs, nous serons une équipe très solide. » lire aussi Toute l'actu du esport

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles