Esport - Lol - League of Legends : au bout du suspense, DAMWON domine T1 pour s'offrir la finale des Worlds

·5 min de lecture

Dans le choc des demi-finales des Mondiaux de League of Legends, DAMWON a terrassé T1 (3-2), après un match homérique ce samedi. Les Sud-Coréens, tenants du titre, viseront un doublé le week-end prochain. Le champion du monde en titre a tremblé mais il défendra bien sa couronne. Dans le choc entre les deux meilleures formations sud-coréennes, DAMWON a fini par s'imposer face à T1 (3-2), ce samedi, pour décrocher son ticket pour la finale des Mondiaux de League of Legends. Le tenant a été dos au mur, dans l'un des plus beaux matches de l'histoire, mais fera figure de favori à sa propre succession, samedi prochain en Islande. Un scénario ébouriffant Alors que les deux équipes affichaient depuis le début de ces Mondiaux le meilleur niveau de tous les engagés, beaucoup voyaient dans cet affrontement une finale avant l'heure et espéraient un match accroché. Si l'affiche a accouché du résultat attendu, le même que lors de la finale du Championnat de Corée il y a deux mois, elle a vraiment tenu toutes ses promesses au niveau du scénario, T1 étant vraiment passé tout près de l'exploit.

Le ton avait été donné dès la première partie, expédiée par DAMWON en 28 minutes. Exploitant une petite erreur adverse à la dixième minute, les triples champions de Corée ont ensuite méthodiquement exécuté leur plan de jeu, ne laissant aucune faille à exploiter à des T1 surclassés. Dans le sillage de Jang « Ghost » Yong-jun, qui a initié toutes les offensives, ils ont rapidement bouclé l'affaire, frappant un premier grand coup dans ce match. Showmaker impérial À la hauteur de l'évènement, T1 a bien réagi dans la deuxième manche, en réussissant à prendre l'avantage très tôt dans les escarmouches. Les hommes de Lee « Faker » Sang-hyeok, revenu au niveau qui a fait sa légende, ont ensuite mis du temps à achever la partie mais ont fini par infliger à DAMWON leur toute première défaite de la compétition. Dans la foulée de ce succès, T1 a ensuite réussi un coup de maître stratégique dans la troisième partie, en sélectionnant un Zilean pour Ryu « Keria » Min-seok, qui a complètement annihilé les offensives de DAMWON pour permettre aux siens de prendre les devants.

Au pied du mur, le tenant du titre a pourtant repris sa marche en avant, dans son style le plus caractéristique. Sur sa LeBlanc signature, Heo « ShowMaker » Su a confirmé son statut de meilleur joueur du monde et a complètement étouffé T1 pour s'offrir une cinquième manche décisive. Dans un dernier match verrouillé et sous haute tension, c'est encore lui qui a trouvé la clé pour définitivement achever T1, vaillant jusqu'au bout mais finalement trop court. Kkoma vers un quadruplé Déjà titrés à trois reprises dans les Worlds, sous le nom de SKT T1, T1 et son capitaine Lee « Faker » Sang-hyeok, qui était présent lors de chacune des campagnes victorieuses, ne s'offriront donc pas un quatrième trophée historique. Jadis entraineur de T1, depuis cette année à la tête de DAMWON, Kim « Kkoma » Jeong-gyun reste, lui, en lice pour un quadruplé inédit.

L'identité de l'autre finaliste sera connue à l'issue du match de dimanche (13 heures) entre Edward Gaming, champion de Chine, et Gen. G, troisième représentant coréen de ce dernier carré. Mais quel qu'il soit, il ne partira pas favori face à DAMWON. Samedi prochain, la meilleure équipe de ces deux dernières années a, de nouveau, rendez-vous avec son destin. Avant elle, une seule équipe avait réussi à remporter le trophée suprême deux années consécutives : T1, bien sûr, en 2015 et 2016. Les réactions Lee « Faker » Sang-hyeok (midlaner sud-coréen de T1) : « Je m'attendais à ce que ce ne soit pas facile par nous, mais on a joué encore mieux ce à quoi je m'attendais. On a été si proches, je regrette juste d'avoir perdu ma concentration au milieu du match. C'est une déception, mais j'espère qu'on rebondira. [...] J'ai perdu contre Kkoma toute l'année, je voulais vraiment me venger aujourd'hui (samedi). Je suis très déçu d'avoir encore perdu, j'espère avoir ma revanche dans notre prochain affrontement. C'est très bien pour lui s'il arrive à gagner une quatrième fois, mais je n'en ai plus grand-chose à faire des finales, ce n'est pas important de savoir pour moi qui gagnera. » Lee « Gumayusi » Min-hyeong (carry AD de T1) : « Je n'ai pu montrer que 60 % de mon potentiel, donc je suis déçu. Mais par rapport à mes débuts au printemps, j'ai beaucoup progressé, donc c'est quand même une satisfaction. Mon but pour les années à venir, c'est de battre DAMWON, à nouveau sur une scène de cette ampleur et je vais travailler pour. » Heo « Showmaker » Su, midlaner de DAMWON : « Le tournoi n'est pas fini encore, j'ai la finale à jouer. Il va falloir attendre pour savoir (si je suis le meilleur joueur du monde), mais j'apprécie le compliment. T1 avait préparé beaucoup de choses en draft, ils étaient bien plus forts que lors du Championnat de Corée. » Kim « Khan » Dong-ha, toplaner de DAMWON : « Les gens qui prennent du plaisir dans des matches sous pression comme ça, qui apparaissent calmes et sereins,... Ou ils font semblant ou ce sont des malades. J'avais énormément de pression. [...] Je suis hyper stressé par la finale, pour être honnte. J'ai du mal à dormir toutes les nuits. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles